Centrafrique : la MINUSCA annonce une opération conjointe avec les FACA contre l’expansion des 3R

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : la MINUSCA annonce une opération conjointe avec les FACA contre l’expansion des 3R

BANGUI, 17 juin 2020 (RJDH)---La mission onusienne a annoncé ce 17 juin le lancement d’une opération conjointe avec les éléments des Forces Armées Centrafricaines contre le mouvement des 3R dans l’ouest du pays.

Le mouvement armé 3R, pourtant signataire de l’accord politique du 06 février 2019, a lancé depuis quelques semaines brille par des attaques contre les civils et les positions des forces conventionnelles en adoptant une posture guerrière malgré les multiples mis en garde de la MINUSCA.

C’est aujourd’hui que la mission du maintien de la paix en Centrafrique a annoncé, lors de sa traditionnelle conférence de presse qu’une opération militaire conjointe des casques bleus avec les FACA est lancée contre les 3R, destinée à mettre fin aux violences commises contre les civils par ce groupe armé signataire de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation (APPR-RCA). « Une opération a lieu actuellement dans l'Ouest pour amener Sidiki à la raison et protéger la population. Il faut que le 3R comprenne que sa conduite actuelle est en rupture avec l’APPR », a indiqué le général Franck Chatelus, Chef d’Etat-major de la Force de la MINUSCA, invité du briefing hebdomadaire.

Un jour avant, faut-il le rappeler et dans une interview accordée au RJDH, Vladimir Monteiro exhortait ce groupe armé à revenir au bon sentiment en déclarant : « La MINUSCA met en garde le mouvement armé 3R et demande de reprendre ses positions initiales.  La mission se réserve de prendre toutes mesures qui s’imposent y compris le recours à la force conformément à son mandat ».

La MINUSCA a précisé que cette opération conjointe avec les FACA a pour objectifs de pousser le 3R et Sidiki Abass à revenir complétement dans l’APPR-RCA en cessant sa politique expansionniste vers le nord et sud-est de cette région de la RCA, à assurer la protection des populations et à rétablir l’autorité de l’Etat, dans les zones où elle a pu être mise en difficulté par les actions du groupe armé.

« Il est certain que si le 3R ne suit pas et poursuit ses agressions contre la population et les représentants de l’Etat, nous allons passer à une action beaucoup plus offensive, en démantelant toutes les bases de ce groupe armé et en faisant cesser toutes ses actions d’agression contre les populations, les FACA et les FSI », a averti le général Chatelus.

Depuis quelques jours, les combattants rebelles des 3R ont intensifié les attaques contre les positions des FACA et la MINUSCA à Bouar et à Pougol, « avec un effectif nombreux et une grande puissance de feu de la part du groupe assaillant et certainement le 3R », a noté le général Chatelus.

Vianney Ingasso

 

Lu 241 fois
mercredi, 17 juin 2020 18:50 Écrit par  In SECURITE
Connectez-vous pour commenter