Centrafrique : le parquet de Bozoum dément les rumeurs de libération des combattants des 3R

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Tribunal de Bozoum Tribunal de Bozoum @OIM

Centrafrique : le parquet de Bozoum dément les rumeurs de libération des combattants des 3R 

BOZOUM, 17 juin 2020 (RJDH)---Les éléments rebelles des 3R arrêtés à Bozoum ne sont pas libérés comme le prétendent certaines personnes. C’est ce qu’a indiqué ce jour au RJDH le Procureur de la République près le tribunal de Bozoum, Guy Gustave Zokazoui.

Depuis quelques jours, une frange des habitants de la ville de Bozoum, dans l’Ouham-Péndé, accusent le préfet et le commandant de la compagnie de la gendarmerie locale d’avoir favorisé la libération de trois hommes présumés combattants rebelles des 3R, arrêtés le 11 juin dernier. Des rumeurs qui sont démenties

Faux rétorque, le Lieutenant Valery Yogo, commandant de compagnie de la gendarmerie locale. « C’est du pur mensonge. Je comprends la machination », confie-t-il, tout en précisant que, « Ces hommes sont transférés aujourd’hui de Bouar à Bangui », dit-il.

Une information confirmée par le procureur de la République près le Tribunal de Bozoum, le Magistrat Guy Gustave Zokazoui.« Une équipe dirigée par le procureur général  Eric Didier Tambo est arrivée à Bouar pour des enquêtes sur les attaques de la base des USMS la semaine dernière. Sur instruction du parquet général de la Cour d'Appel de Bouar, et après dessaisissement, les suspects ont été remis au Procureur Général de la Cour d'Appel pour un transfert à Bangui», a confié le magistrat.

Une source indépendante a indiqué, par-ailleurs, qu’un climat de suspicion et de méfiance gagne peu à peu la ville de Bozoum à chaque fois qu’on voit un sujet peul, « aujourd’hui, c’est toute une confusion qui règne ici. Pour certains, dès qu’ils voient un peul venir faire ses courses au marché central, ils crient sur lui, ils l’insultent alors que les Peuls ne sont pas tous des combattants rebelles. Ils sont aussi victimes des agissements des groupes armés », dit-elle.

Depuis quelques jours, la ville de Bozoum est en alerte depuis que la présence des rebelles des 3R est signalée dans la région.

Cycy Kourandhaut pour la radio Voix de Koyale à Bozoum

Lu 240 fois Dernière modification le mercredi, 17 juin 2020 17:35
mercredi, 17 juin 2020 14:41 Écrit par  In JUSTICE
Connectez-vous pour commenter