Centrafrique : les échanges par la voie routière entre le Cameroun et la Centrafrique en baisse la semaine dernière

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : les échanges par la voie routière entre le Cameroun et la Centrafrique en baisse la semaine dernière

BANGUI, 16 juin 2020 (RJDH)---Les prix des denrées alimentaires sur les marchés de Bangui et provinces sont restés stables alors que le trafic des marchandises à caractère commercial par voie terrestre avec le Cameroun a connu une baisse la semaine dernière, selon l’Institut Centrafricain des Etudes Economiques et Statistiques Sociales (ICASEES), sur la période du 01er au 06 juin 2020.

Selon le constat de l’ICASEES, les prix des produits alimentaires sont restés stables dans l’ensemble avec l’arrivée de 189 véhicules en provenance de Cameroun la semaine dernière. « Par rapport à la semaine du 25 au 30 mai ; nous disons que les prix sont globalement stables à l’acception du manioc, de la viande de bœufs et de haricot. Le transport depuis le Cameroun jusqu’à la capitale Bangui ou dans nos provinces se présente de la manière suivante à la semaine du 25 au 30 mai nous avons enregistré200 véhicules. Dans la semaine du 01er au 06 juin 2020, nous avons enregistré 189 véhicules, soit une baisse de 05% », a fait savoir Bienvenu Ali, directeur général de l’ICASEES.

Mais en provinces, poursuit-il, les prix des produits ont doublé sur les marchés. « Si nous prenons les marchés de Bangui, effectivement il y a eu une hausse mais cette hausse se situe entre 10 à 50%, alors que sur les marchés de nos provinces, on a enregistré une hausse situant entre 100 à 160%, les prix du manioc et du haricot sont restés élevés. Mais les produits comme le riz, l’huile locale, le sel, le lait en poudre, la farine de blé et le sucre en poudre ont connu une hausse dans l’ordre de 10 à50%», précise Bienvenu Ali.

Il faut noter que les denrées alimentaires, des produits de première nécessité ainsi que le transport en taxi moto ont connu une hausse  de 100 % dans les 10 préfectures de la RCA, conclut l’ICASEES, en raison de Covid 19 qui sévit dans le pays.

Jocelyne Nadège Kokada

Lu 253 fois
mardi, 16 juin 2020 18:02 Écrit par  In ECONOMIE
Connectez-vous pour commenter