Centrafrique : le mouvement 3R suspend sa participation à l’accord de paix

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : le mouvement 3R suspend sa participation à l’accord de paix

BANGUI, le 07 juin 2020 (RJDH)---Dans un communiqué en date du 05 juin 2020, le groupe armé 3R a annoncé avoir suspendu sa participation à l’accord de paix en Centrafrique du 06 février 2019.

C’est l’un des principaux groupes armés du pays à avoir annoncé vendredi qu’il ne participait plus dans la mise en œuvre à l’accord de paix qu’il avait signé le 6 février 2019 avec le gouvernement centrafricain et 13 autres mouvements rebelles.

 « Le mouvement 3R (Réclamation et Réhabilitation) décide de la suspension de toute sa participation aux organes de mise en œuvre » de l’accord de paix, a indiqué le chef du groupe, Sidiki Abbas, dans ce communiqué.

Le mouvement rebelle adopte, en réponse à la mise en garde de la MINUSCA contre sa tendance expansionniste dans d’autres parties de la région, une rhétorique guerrière. « Les hommes de 3R vont répliquer avec la dernière force en cas d’attaque contre ses bases » par les forces gouvernementales. Toutefois, le mouvement « réaffirme son engagement irréversible dans le processus de mise en œuvre » de l’accord de paix « si les menaces, les provocations cessent », lit-on dans la déclaration.

Il y a de cela trois semaines, Abass Sidiki avait repris le maquis en s’extirpant du cortège du ministre de la sécurité publique de retour d’une mission à Beloko alors que les autorités du pays étaient confiantes quant à son retour dans la droite ligne.

Vianney Ingasso

Lu 249 fois
dimanche, 07 juin 2020 14:03 Écrit par  In DDRR
Connectez-vous pour commenter