Imprimer cette page

Centrafrique : Le Premier Ministre promet la justice aux victimes lors de la commémoration de la journée du 11 mai

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : Le Premier Ministre promet la justice aux victimes lors de la commémoration de la journée du 11 mai

 Dans une interview collective accordée à la presse nationale à l’occasion de la journée du 11 mai, le Premier Ministre Firmin Ngrebada s’est dit déterminé à favoriser l’accès des victimes à la justice.

La justice est indispensable, c’est l’essentiel de la réponse que le Premier Ministre centrafricain aux journalistes lors de la commémoration de la journée du 11 mai 2020. Firmin Ngrebada qui l’année dernière, avait promis la réparation a, cette année promis la justice qui est en fait, la ligne dorsale de la déclaration que les victimes ont faites pour marquer l’édition 2020 de la journée en mémoire des victimes, « le gouvernement que je dirige sous l’impulsion du chef de l’Etat, est engagé et déterminé à favoriser un climat propice à la justice. Nous avons entendu vos attentes qui sont d’ailleurs légitimes, c’est pourquoi avec les partenaires nous faisons tout pour que la Cour Pénale Spéciale prenne forme et travaille sur le terrain », a expliqué le Premier Ministre devant un parterre de journalistes.  

La promesse du Premier Ministre est diversement appréciée par les victimes. Certaines croient en ce que dit le gouvernement tandis que d’autres estiment que c’est de la tromperie. « Vous me demandez ce que je pense de l’engagement du Premier Ministre ? Mais, moi je suis en attente de la justice et ce n’est pas aujourd’hui que le gouvernement nous promet la justice. C’est depuis la transition donc  pour moi, les paroles ne tiennent plus je veux des actes », a confié une enseignante, membre d’une des associations de victimes.

Une autre victime estime que le gouvernement a déjà beaucoup fait pour rapprocher la justice des victimes, « avant on ne connaissait rien sur la justice transitionnelle et autres. Mais, aujourd’hui il y a beaucoup de gens qui connaissent cela et sont engagés à aller vers la justice. Je pense qu’il faut encourager les autorités et un Premier Ministre ne peut pas dire les choses à la volée ».

La justice est une priorité pour les victimes centrafricaines. Depuis que le 11 mai est déclarée journée en mémoire des victimes, les associations ne font que placer la question de justice en premier plan afin d’attirer l’attention des autorités et des partenaires sur cette question. Aujourd’hui, il y a des signaux qui apparaissent et qui méritent d’être renforcés. On peut parler de la Cour Pénale Spéciale qui est déjà sur plusieurs enquêtes à travers le pays.

RJDH 

Lu 210 fois
mardi, 02 juin 2020 15:23 Écrit par  In DROITS DE L’HOMME
RJDH-RCA

Dernier de RJDH-RCA

Connectez-vous pour commenter