Centrafrique: Faux, les patients de Covid-19 ne sont pas traités à base de la quinine en Centrafrique

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique: Faux, les patients de Covid-19 ne sont pas traités à base de la quinine en Centrafrique

BANGUI, 26 aout 2020 (RJDH/Fact-Checking)---Ces rumeurs font écho depuis le mois de juin dernier et persistent encore à ce jour. Le constat a été fait suite d’une enquête dans le 1er arrondissement de la ville de Bangui. L’infox soutient que : «on nous a dit que c’est la chloroquine qui traite le corona, mais ici en RCA on donne la quinine aux patients, pourquoi ?». Cette rumeur est fausse selon les spécialistes de la prise en charge de la pandémie en Centrafrique.

Dans un entretien exclusif accordé à la rédaction de  Fact-checking, Docteur Pascal Bakamba, médecin spécialiste de la prise en charge de Covid-19 à l’hôpital de l'Amitié rejette cette allégation. «On ne traite pas le Coronavirus à l’aide de la quinine, mais par des antibiotiques  en tenant compte de différents symptômes comme la fièvre, la toux, le paludisme et bien d’autres», a-t-il déclaré.

Pour le médecin, lorsque le patient développe des signes, c’est là  que les médecins lui administrent des médicaments en vue d’attaquer les symptômes  qu’il  développe. «Nous avons toute une gamme de traitements qu’on utilise en fonction de ceux-ci, tels que les antipaludiques, l’azithromycine y compris la plaquenil », a-t-il dit.

Un ancien patient affirme avoir été traité par l’azithromycine, et le plaquenil

Le pasteur Bienvenue Guiambi, ancien patient, guérit du coronavirus en Centrafrique  a témoigné à la rédaction de Fact-checking avoir été traité par l’azithromycine, et le plaquenil et non la quinine. «Lorsque j’étais testé positif, j’ai développé la fièvre durant 10 jours, j’avais perdu totalement de l’appétit. Je faisais tantôt de la diarrhée et le vomissement. Mais surtout les médecins m’ont administré le plaquenil et l’azithromycine durant tout le temps que j’étais placé en isolement jusqu’à ma guérison», a-t-il témoigné. 

Cette rumeur a conduit beaucoup de personnes à une auto-prise en charge à base des produits quinines. Ce qui est encore un danger pour la santé. Face à cette triste réalité pandémique, ne vous protégez non seulement du Covid-19, mais protégez-vous aussi de l’infodémie.

Fiacre Salabe/Rédaction du Fact-checking (AFC)

Vous voulez vérifier une information qui vous parait douteuse ou fausse ? Contacter notre rédaction au +236 75 38 58 52, 75 42 33 32 ou contacter directement l’émission : « Eke sioni sango » de la radiofréquence RJDH +236 72 2795 20.Ecrivez-nous aussi à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 122 fois Dernière modification le mercredi, 26 août 2020 16:43
mercredi, 26 août 2020 12:57 Écrit par  In Fact Checking
Connectez-vous pour commenter