Centrafrique : Attention ! Le vaccin contre la rougeole ne contient pas le coronavirus

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : Attention ! Le vaccin contre la rougeole ne contient pas le coronavirus

BANGUI, 24 aout 2020 (RJDH/Fact-Checking)---Une rumeur collectées par l'ONG Bio forces au sein la communauté depuis le mois d’avril  2020 et qui persiste encore dans la ville de Bangui et à l’extérieur du pays,  fait croire que le : « vaccin contre la rougeole récemment administré aux enfants contient le coronavirus ». Faux, refutent les spécialistes.

Cette rumeur a occasion des difficultés ou le refus d'administration du vaccin par certaines mères dans le Mbomou, notamment dans la ville de Bakouma au sud-Est du pays.

Cyrille Albert Maleyao, sous-préfet de Bangassou, ville voisine de Bakouma joint par la rédaction de Fact-checking trouve dangereuse cette rumeur qui circule dans la région. « Cette fausse information indique que le vaccin de Rougeole contient du coronavirus. C'est dangereux cette rumeur car le gouvernement ne peut pas faire du mal à sa propre population pour utiliser les faux vaccins », a-t-il rejeté systématiquement ces fausses nouvelles.

Pas de vaccin de Covid-19 en Centrafrique

« Il n'a pas encore de vaccin contre le coronavirus, moins encore en circulation en Centrafrique », a déclaré Dr Saint-Claire Alban Walter Lemotomo, chef de service de la logistique à la direction de la vaccination pour la prévention au ministère de la santé publique centrafricaine.

Dr. Lemotomo a souligné qu'au moment où le monde ne dispose pas de vaccin, alors cela n'est pas correct de dire que le pays vaccine ses propres enfants avec un vaccin qui contiendrait le virus de corona.

Cette rumeur qui a parcouru le pays a perturbé les campagnes de vaccination contre la rougeole déclarée épidémie de portée nationale en Centrafrique le 24 janvier 2020.

Perturbation ses campagnes de vaccination de rougeole liée à la Covid 19

En raison de la pandémie de covide19, au moins 30 compagnes de vaccination contre la rougeole ont été annulées ou risque de l’être, ce qui pourrait entraîner des nouvelles flambées en 2020 et au-delà. 

Selon une nouvelle enquête de l’UNICEF, de l’OMS et de for Disease Control des Etats-Unis d’Amérique, le Sabin Vaccine Institute et la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health en juin passé, les trois quarts des 82 pays y ont participé ont signalé des perturbations liées à la covd-19 dans leurs programmes de vaccination en mai 2020.

La directrice de l’UNICEF Henrietta Fore est revenue sur cette perturbation, « La covid- 19 a fait de la vaccination systématique un défi majeur à relever. Nous devons prévenir une nouvelle détérioration de la couverture vaccinale et reprendre d’urgence le programme de vaccination avant que la vie des enfants ne soit pas menacée par d’autre maladie.  Nous ne pouvons pas échanger une crise sanitaire contre une autre », selon un communiqué de presse du 15 juillet sur le site www.who.int.

Depuis le début de la crise sanitaire liée au coronavirus, les rumeurs et fausses informations ne cessent d'impacter la lutte contre pandémie. Face à cette triste réalité pandémique, ne vous protégez non seulement du Covid-19, mais protégez-vous aussi de l’infodémie.   

S/e Salle Salwa La rédaction du fact-checking de Centrafrique (AFC)

Vous voulez vérifier une information qui vous parait douteuse ou fausse ? Contacter notre rédaction au +236 75 38 58 52, 75 42 33 32 ou contacter directement l’émission : « Eke sioni sango » de la radiofréquence RJDH +236 72 2795 20.Ecrivez-nous aussi à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 174 fois Dernière modification le mardi, 25 août 2020 08:46
mardi, 25 août 2020 06:41 Écrit par  In Fact Checking
Connectez-vous pour commenter