Centrafrique : vrai, il y a un manque cruel des dispositifs sanitaires contre la Covid-19 à Kpalongo

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : vrai, il y a un manque cruel des dispositifs sanitaires contre la Covid-19 à Kpalongo

BANGUI, 10 aout 2020 (RJDH/Fact-Checking) ---Alors que la République Centrafricaine a déjà franchi le cap de 4000 contaminés de Covid-19, le pays est éperdument confronté à des défis majeurs de dispositifs sanitaires à l’intérieur du pays. Tel est le cas du constat fait à Kpalongo, village situé à 14 km de la capitale Bangui qui abrite 5000 habitants.

Un seul seau pour 5000 habitants à Kpalongo

Pour débusquer ces inquiétudes qui planent au sein de la population, et démêler le faux du vrai, notre rédaction du Fact-checking centrée sur la vérification des faits, a pu effectuer un déplacement à Kpalongo.

Lors d'une interview exclusive, l’autorité locale de Kpalongo s'inquiète de ce manque. « Un seul sceau d’eau exposé chez le chef du village pour une population d’environ 5 000 habitants, aucun masque de protection porté par la population et aucun respect de mesure de distanciation sociale, voilà le tableau réel dans mon village », a fait savoir Mr. Ndani Reymond, Chef du Village de Kpalongo.

Le village de Kpalongo est situé à 14 km de Bangui sur la route de Mbaïki.  Très visité à cause de deux sites touristiques « Maïtovo » et les « Résidences », près d’un millier de visiteurs fréquentent ces lieux chaque semaine selon les responsables de ces sites.

Des informations en notre possession depuis le début du mois de juillet ont fait état d’une absence totale du respect des mesures barrières et des actions de riposte afin de protéger cette population de cette localité contre la Covid-19.

Face à ce réel risque, le respect des mesures barrières demeure le moyen indispensable en vue d’endiguer la pandémie du coronavirus en République Centrafricaine.

Esdras Michael Ndamoyen/ rédaction du Fact-checking(AFC)

 Vous voulez vérifier une information qui vous parait douteuse ou fausse ? Contacter notre rédaction au +236 75 38 58 52, 75 42 33 32 ou contacter directement l’émission : « Eke sioni sango » de la radiofréquence RJDH +236 72 2795 20.Ecrivez-nous aussi à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

 

Lu 101 fois
lundi, 10 août 2020 14:42 Écrit par  In Fact Checking
Connectez-vous pour commenter