Centrafrique : Non, les patients covidiés ne doivent pas être tués ni rejetés de la société

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Centrafrique : Non, les patients covidiés ne doivent pas être tués ni rejetés de la société

BANGUI, 30 juillet 2020 (RJDH/Fact-Checking) ---Depuis plusieurs mois, des théories de complots, de stéréotypes ne cessent de circuler via les réseaux sociaux et de bouche à oreille, dans l’optique de manipuler l’opinion publique autours de cette pandémie en Centrafrique. Tel est le cas de cette rumeur qui s’est propagée au mois de mai jusqu’à ce jour dans le 6e arrondissement de Bangui.

Cette infox soutient que : « les malades de corona sont dangereux, il faut les tuer tous, pas les garder dans la communauté ». Le constat a été fait chez les individus, dans les ménages de suite des investigations faites par le Consortium ACF /CRF/PUI.

Les patients covidiés ne sont pas dangereux s’ils connaissent leur sérologie.

Les spécialistes de la santé comme le Dr. Louis Médard Ouarandji soutiennent que les patients atteints de la COVID-19 ne sont pas dangereux s’ils connaissent leur statut à temps et s’ils se protègent. Seuls les patients qui ont des pathologies graves sont les plus exposés et peuvent représenter un danger pour eux-mêmes et pour les autres s’ils ignorent aussi leur sérologie. « Pour se protéger et protéger les autres une fois affecté par le virus, il importe de s’isoler, prendre une distanciation physique, en vue d’endiguer un pic de contamination locale », a rappelé le médecin Louis Médard Ouarandji, responsable d’un centre de prise en charge des patients à Bangui.

Le médecin a aussi précisé que la Covid-19 est une maladie infectieuse et contagieuse. Mais lorsque le patient est dépisté à temps et qu’il respecte la distanciation physique et sociale, le respect de ces gestes barrières demeure le moyen efficace pour se protéger et protéger les autres. Aussi, un dépistage précoce permet de réduire le pic de contamination au virus.

Face à cette triste réalité pandémique, protégez-vous non seulement de la covid-19, mais méfiez-vous aussi de l’infodémie.

                                    S/e La rédaction du Fact-checking de Centrafrique (AFC)

 Vous voulez vérifier une information qui vous parait douteuse ou fausse ? Contacter notre rédaction au +236 75 38 58 52, 75 42 33 32 ou contacter directement l’émission : « Eke sioni sango » de la radiofréquence RJDH +236 72 2795 20.Ecrivez-nous aussi à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 110 fois
jeudi, 30 juillet 2020 15:49 Écrit par  In Fact Checking
Connectez-vous pour commenter