Centrafrique : VRAI, LE GEL HYDROALCOOLIQUE CONTRE LE CORONAVIRUS N’EST PAS ACCESSIBLE A TOUS LES CENTRAFRICAINS

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : VRAI, LE GEL HYDROALCOOLIQUE CONTRE LE CORONAVIRUS N’EST PAS ACCESSIBLE A TOUS LES CENTRAFRICAINS

BANGUI, le 29 juillet 2020 (RJDH/fact checking) ---Le constat est fait à Batangafo et Kabo au mois de Mai dernier lors d’une enquête menée par le DRC auprès des individus et des ménages. Les produits désinfectants sont soit inexistants, soit plus chers pour la population en cette période de COVID-19. C’est une évidence vue que la majeure partie des produits reste inaccessible vu le déséquilibre des prix en dessous de la moyenne en terme de revenu pour chaque centrafricain.     

Le constat est une évidence, le gel hydro alcoolique n’est pas à la portée de tous les centrafricains. Ce produit est bel est bien présent dans les boutiques, les centres commerciaux mais réservé à une franche de la population résidente pour les raisons suivantes :

Un prix exorbitant pour tous les centrafricains

D’après les investigations de notre rédaction spécialisée en vérification des faits dans les grands centres commerciaux et les points de vente de référence des produits désinfectants, nous avons constaté que le prix fixé était en hausse pour la population. Les prix variaient de 1.450 FCFA à 6.000 FCFA pour des flacons de 80 ML à 500 ML.

Selon un gérant du Supermarché Leader, des ajustements ont été pris en compte pour favoriser l’accessibilité du produit à toute les catégories de la population : « Les gels que nous vendons correspondent à notre implication contre le virus en République Centrafricaine. Nous avons jugé utile de réajuster les prix pour contribuer à la lutte contre ce virus »

A Batangafo, selon les acteurs humanitaires, le gel hydro alcoolique est inexistant dans la région. Pour en avoir, il faut passer la commande soit à Bangui, soit ailleurs. C'est ce que font les humanitaires dans la région. Par ailleurs, les dispositifs de lavage de mains sont installés dans la ville. Dans le bulletin rapport qui date du 17 juillet, les acteurs humanitaires ont distribué 275 dispositifs de lavage de main et 2685 morceaux de savon à travers Batangafo et Kabo.

La pauvreté reste élevée en République Centrafricaine et on estime qu’environ 71% de la population qui vit en dessous du seuil de pauvreté internationale avec (1,90) dollar par jour, en parité de pouvoir d’achat en 2018 selon la Banque Mondiale.

                                    La rédaction du Fact-checking de Centrafrique (AFC) 

Vous voulez vérifier une information qui vous parait douteuse ou fausse ? Contacter notre rédaction au +236 75 38 58 52, 75 42 33 32 ou contacter directement l’émission : « Eke sioni sango » de la radiofréquence RJDH +236 72 2795 20.Ecrivez-nous aussi à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 104 fois
mercredi, 29 juillet 2020 16:19 Écrit par  In Fact Checking
Connectez-vous pour commenter