Centrafrique : Le gouvernement n’a pas suspendu les vols Air France

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : Le gouvernement n’a pas suspendu les vols Air France

Bangui, le 27 juillet 2020(RJDH/Fact checking) ---Attention infox ! Méfiez-vous de ce communiqué qui n’est pas authentique, car le document a été falsifié dans l’optique de manipuler l’opinion publique. Le ministère en charge de la communication et des médias ne reconnait pas la paternité, et sa provenance.

Le prétendu communiqué sur lequel le porte-parole du gouvernement centrafricain ministre de la communication et des médias Ange Maxime Kazagui aurait signé et qui est relatif à la suspension des vols d’Air France pullule les réseaux sociaux. Ce faux communiqué accuse Air France d’être vecteur de la propagation exponentielle du coronavirus en Centrafrique

Pourquoi ce document n’est pas authentique ?

Nous sommes allés plus loin, pour décrire le prétendu communiqué. Remarquons dans un premier temps, la date sur ce prétendu communiqué.  Sur le document le falsifié, le document est signé avec la date du 25 aout 2020 alors qu’on est encore au mois de juillet. Le document n’est n’a pas de numéro, donc de référence administrative.  En second lieu, le cachet et la signature surtout n’est pas faite au stylo mais les deux éléments sont plutôt scannés à partir d’un autre document, car juste au bord des lignes du stylo, on voit des traces floues provenant d’un scanner. Encore une erreur décelée là ou est écrit le Ministre de la Communication et des Medias. Au-dessus de la signature, le M est coupé. Ce qui justifie que ce document n’est pas authentique.

Des décisions faussement attribuées au ministre

Pour débusquer cette information, puis démêler le faux du vrai, notre rédaction de vérification Fact-checking a pu contacter le ministre en charge de la communication et des médias, porte-parole du gouvernement qui ne reconnait pas ce document.

Le ministre Ange Maxime Kazagui a fait un démenti sur la page Facebook officielle du gouvernement en ces termes : « Il s’agit d’un faux communiqué prétendument signé au nom du gouvernement dont nous ignorons la paternité. Aucune décision de suspension dont le sens évoqué n’a été prise par les autorités centrafricaines. Les auteurs mal intentionnés de ce faux communiqué caractérisé sont en cours d’identification ».

Depuis l’apparition de SRAS-Cov-2 en République Centrafricaine, des théories de complot, et campagne anti-occidentaux, des rumeurs et fausses informations ne cessent de circuler sur les réseaux sociaux, accusant les autorités centrafricaines sur la politique de gestion de cette pandémie. La rédaction du Fact-checking affirme que le communiqué attribué au gouvernement est un faux, car c’est falsifié.

Face à cette triste réalité pandémique, ne vous protégez non seulement contre le covid-19, mais protégez-vous aussi des rumeurs et fausses informations.

            S/e Esdras Michael Ndamoyen/rédaction du Fact-checking de centrafrique

Vous voulez vérifier une information qui vous parait douteuse ou fausse ? Contacter notre rédaction au +236 75 38 58 52, 75 42 33 32 ou contacter directement l’émission : « Eke sioni sango » de la radiofréquence RJDH +236 72 2795 20.Ecrivez-nous aussi à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 82 fois
lundi, 27 juillet 2020 16:38 Écrit par  In Fact Checking
Connectez-vous pour commenter