FAUX, PLUS D’UN MILLIER DES CENTRAFRICAINS NE SONT PAS EN CHOMAGE PAR RAPPORT AU CORONAVIRUS

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Lundi, 21 juillet 2020

FAUX, PLUS D’UN MILLIER  DES CENTRAFRICAINS NE SONT PAS EN CHOMAGE PAR RAPPORT AU CORONAVIRUS

La pandémie du Coronavirus entraîne des répercussions économiques, tant en terme de revenu et d’emploi vu que ces deux éléments constituent un point primordial de subsistance. En République Centrafricaine, une rumeur plane mentionnant la perte de plus 1000 emplois des centrafricains pour des raisons liées au virus. C’est une fausse information d’après le Ministère du Travail et de l’emploi.    

La rumeur met l’accent sur le chômage et présente la situation des contractuels du secteur privé qui se retrouvent sans emploi de suites des mesures de restriction liées au virus. « Les centrafricains souffrent du virus, plus de 1000 chômeurs en ce temps pandémique sont recensés à Bangui ». Ce chiffre est une illusion d’après les investigations de notre rédaction.

Le Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion Professionnelle ignore cette allégation

Le Ministère en charge de l’emploi dément cette rumeur tout en mentionnant la politique de riposte au virus par le biais de son Directeur de Cabinet, Charles Siangue : « Ces chiffres sont faux et ne révèlent pas la réalité. Les agents de l’administration publique ne sont pas inquiétés puisqu’ils bénéficient d’une stabilité d’emploi soutenue dans une durée par le Statut Général de la Fonction Publique. Par contre, les plus vulnérables sont ceux qui œuvrent dans le secteur privé.  Nous avons émis une sorte de mise en garde à tous les employeurs pour qu’ils garantissent les droits de leurs employés en ce temps pandémique »

Une instruction ministérielle pour garantir la stabilité de l’emploi en Centrafrique

Ce document émis depuis le 07 Avril 2020 aux entreprises par le Ministre de l’Emploi, de la Protection Sociale et de la Formation Professionnelle Hugues Tcheumeni est une garantie contre les éventuelles conséquences liées au virus. Il comporte deux parties dont le renforcement du dialogue social et les processus de suspension temporaire des contrats de travail et des mesures  de licenciement pour motif économique. 

Avec l’avènement du Coronavirus en République Centrafricaine, des fausses informations circulent dont le but d’impacter sur la progression du virus.

Face à cette réalité méfiez-vous des rumeurs et aussi  des fausses informations

La Redaction Fact-checking (AFC)

Vous voulez vérifier une information qui vous parait douteuse ou fausse ? Contacter notre rédaction au +236 75 38 58 52, 75 42 33 32 ou contacter directement l’émission : « Eke sioni sango » de la radiofréquence RJDH +236 72 2795 20.Ecrivez-nous aussi à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 103 fois
mardi, 21 juillet 2020 15:39 Écrit par  In Fact Checking
Connectez-vous pour commenter