Centrafrique : faux, l’Organisation mondiale de la santé n’a pas accepté le remède d’un étudiant indien

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : faux, l’Organisation mondiale de la santé n’a pas accepté le remède d’un étudiant indien

BANGUI, 16 juillet 2020 (RJDH Fact-Checking) ---L’information selon laquelle un étudiant aurait indien trouvé à la maison un remède pour la covid-19 e, accepté par l’Agence onusienne de la santé est une infox, car aucun communiqué de presse, ni déclaration officielle n’a été faite par l’OMS à ce sujet.

Cette publication, relayée par un internaute sur les réseaux sociaux partagés via Facebook, et dans des groupes de discussions sur Messenger. Cette infox soutient : « enfin un étudiant indien de l’université PONDICHERY, nommé RAMU, a trouvé un remède à la maison pour covid-19 qui est pour la première fois accepté par l’OMS… ». Ce qui est faux !

Pourquoi c’est faux ?

Aucune déclaration officielle faite par l’Organisation mondiale de la santé à ce sujet

Pour débusquer cette information, puis démêler le faux du vrai, notre rédaction du fact-checking en Centrafrique a pu contacter la représentation de l’Oms en Centrafrique.

« Aucun communiqué de presse, ni une déclaration officielle n’est faite à ce sujet. Il s’agit de la tricherie des réseaux sociaux visant à manipuler l’opinion publique. L’OMS mène des études scientifiques pour la recherche d’un éventuel vaccin dans plusieurs pays. » A réagit monsieur Augustin Dibert, conseiller en matière de la santé auprès de l’OMS, joint au téléphone par notre rédaction.

 L’apparition du SRAS Cov2 à Wuhan, en Chine avec un pic de contamination à travers le monde, aucun vaccin préventif, ni curatif est disponible à ce jour ; mais des milliers d’essais cliniques prometteurs sont en cours en contribution avec l’Organisation mondiale de la santé.

Face à cette réalité pandémique, protégez-vous non seulement de covid-19, mais méfiez-vous de l’infodémie.

  1. Michael Ndamoyen/ la rédaction du Fact-checking de Centrafrique

Vous voulez vérifier une information qui vous parait douteuse ou fausse ? Contacter notre rédaction au +236 75 38 58 52, 75 42 33 32 ou contacter directement l’émission : « Eke sioni sango » de la radiofréquence RJDH +236 72 27 95 20.Ecrivez-nous aussi à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Lu 463 fois
jeudi, 16 juillet 2020 14:10 Écrit par  In Fact Checking
Connectez-vous pour commenter