Economie
samedi, 18 juillet 2020 11:39

Centrafrique : le gouvernement américain octroie plus de 13 milliards pour soutenir le relèvement en Centrafrique

BANGUI, 18 juillet 2020 (RJDH)--- Les gouvernements centrafricain et américain ont signé vendredi 17 juillet à Bangui, un accord de développement visant à soutenir le relèvement du pays à hauteur de 22, 2 millions de dollars US soit 13, 320 milliards de FCFA sur une durée de 5 ans (2020-2024) via l'Agence américaine de développement (USAID).

La signature de ce document entre les gouvernements américains et centrafricains vise à permettre à la Centrafrique de soutenir ses efforts de relèvement à hauteur de plus de 13 milliards FCFA s’étalant sur une durée de 5 ans (2020-2024).

Cet appui s’articule, à en croire Mme Lucy Tamlyn Ambassadeur des USA en Centrafrique, autour de cinq objectifs de 2020 à 2024 soit une durée de cinq ans à savoir : appuis aux activités de stabilisation ciblées pour atténuer les déclencheurs de conflit, l’expansion des possibilités économiques licites dans les secteurs stratégiques, ainsi que la diversification des moyens de subsistance dans les communautés cibles et la gestion des ressources naturelles, la transition de l’Aide humanitaire vers des interventions de développement plus durables dans les régions cibles au fur et à mesure de l’amélioration de la situation sécuritaire, la mobilisation effective des ressources au niveau national pour améliorer les services de santé primaire et ceux qui sont spécifiques à des endémies particulières, enfin promouvoir la gestion durable des ressources forestières et des écosystèmes pour une croissance économique verte.

Selon Madame Lucy Tamlyn, Ambassadeur des Etats-Unis en Centrafrique, le gouvernement américain est déterminé à soutenir les efforts des autorités centrafricaines. « Nous avons aussi décidé d’investir dans le développement parce que nous voyons qu’il y a une volonté pour la paix et la sécurité et donc nous avons décidé d’avancer avec cet accord qui va permettre à USAID d’investir dans les secteurs pour le relèvement, le redressement de l’économie de l’Etat », a-t-elle affirmé.   

La diplomate américaine, poursuit-elle, demande au gouvernement centrafricain de redoubler d’efforts pour permettre que les dividendes de l’accord de paix soient bénéfiques pour le pays, car l’USAID est prête à soutenir la RCA à condition que la paix soit d’abord rétablie. « Cet investissement, soit dans le domaine de la santé, soit économique, va permettre à USAID d’être plus présente dans le pays. J’ajoute que sans la paix, rien est possible. Il faut redoubler les efforts pour que l’accord de paix soit respecté pour stopper les violations récurrentes. Nous, en tant que partenaires, nous sommes prêts à soutenir la RCA et nous témoignons notre volonté aujourd’hui avec la signature de cet accord pour que cet investissement puisse vraiment porter fruit ».

Pour Felix Moloua, ministre de l’Economie et du Plan, les groupes armés doivent cesser les armes pour permettre aux populations de jouir directement de cet appui important à travers l’USAID. « Aujourd’hui nous avons la possibilité dans le document de RCPCA pour aller partout. L’argent donné par USAID est d’aider les centrafricains d’accéder aux soins de santé dans le contexte de pandémie à coronavirus et aussi dans les ressources naturelles. Tout cela doit être fait dans la paix », a déclaré le membre du gouvernement.   

Le Ministre du plan et de l’Economie Felix Moloua, a promis la mise en place d’un comité de suivi dans les jours à venir, composé des entités dans le domaine de la sécurité, santé, minier, forestier et de l’Aide humanitaire.

Sandra Cynthia Belly

Centrafrique : les prix sur le marché sont restés stables à Bangui en provinces, selon l’ICASEES

Centrafrique : les échanges par la voie routière entre le Cameroun et la Centrafrique en baisse la semaine dernière

Centrafrique : le prix du manioc galope sur les marchés de Bangui

Centrafrique : Les conducteurs exigent la suspension des frais de tête de stationnement