DDRR
mardi, 24 mars 2020 13:51

Centrafrique : 110 enfants retirés des groupes armés au centre Est du pays dans la phase de réinsertion sociale

BRIA, le 24 mars 2020 (RJDH) --- 110 enfants retirés des groupes armés à Bria ont bénéficié d’un appui en kits de la part de l’ONG Espérance, le 17 mars dernier à Bria dans le cadre de leur réinsertion socioprofessionnelle.

Le but de cet appui est d’occuper les enfants associés aux groupes armés de ne plus repartir dans les rangs des hommes en arme et d’adopter un comportement sociable. Cet appui est composé de trois broyeurs de manioc, des téléphones pour le transfert des crédits de communication, des produits de première nécessité.

Ce programme entre également dans le cadre du respect des enfants à l’éducation, comme le souligne le chef de base chargé des droits des enfants à la Minusca, Kévin Gosse Ngassenger, « il est de notre devoir de faire intégrer des enfants retirés des groupes armés dans la société à travers des kits composés de produits de première nécessité et des téléphones de transfert de crédit, dans le but de les occuper », a-t-il défini.

Avec enthousiasme, le préfet de la haute Kotto Thierry Evariste Binguinindji, a relevé que les enfants constituent l’avenir de demain, « car la place des enfants n’est pas dans les groupes armés, plutôt à l’école. L’initiative de l’ONG Espérance est une attente de tous, le retrait des enfants des groupes pourrait s’étendre dans toute la préfecture de la Haute Kotto », a-t-il suggéré.

L’appui aux enfants retirés des groupés armés de la ville de Bria est un programme réalisé par l’ONG Espérance en collaboration avec la section protection de droit des enfants de la Minusca.

Justin Mapouka

    

Centrafrique : Plus de 10 000 enfants retirés des groupes armés en Centrafrique.

Centrafrique : La jeunesse pionnière nationale signe un accord de partenariat avec le FSD

Centrafrique : Poursuite à Paoua des opérations d’identification des ex combattants pour leur réintégration dans les communautés

Centrafrique : L’armée centrafricaine se modernise