DDRR
lundi, 03 août 2020 15:58

Centrafrique : Ali Darassa se désengage du procès-verbal du huis clos entre lui et le gouvernement

BANGUI, 03 aout 2020 (RJDH)---Dans une note en date du 1er aout, l’unité pour la paix en Centrafrique (UPC), par la voix de son coordonnateur militaire, chef d’état-major, le général d’armée Ali Darassa Mahamat se désengage du procès-verbal n° 0161/PM/DIRCAB 20 du huis clos entre le gouvernement, les garants, facilitateurs et le leader de l’UPC, établi et publié le 30 juillet 2020 par le gouvernement.

L’annonce du désengagement du leader de l’UPC intervient 72 heures à peine, d’un Accord négocié à huis clos entre lui et le Gouvernement ainsi que les Facilitateurs de l’APPR-RCA, il s’est rétracté ce samedi 1er août 2020, c’est-à-dire qu’il ne reconnaît plus les engagements qu’il vient à peine de prendre.

Il justifie son désengagement parce que le dialogue s’était déroulé à sens unique et sous pression du gouvernement car, « le chef du gouvernement Firmin Ngrebada a proféré des menaces en présence des garants et facilitateurs à l’encontre du général d’armée Ali Darassa Mahamat en lui disant, tant que ce procès-verbal n’est pas signé, il ne partira pas de Bangui. C’est sous cette pression que le général d’armée Ali Darassa Mahamat a été contraint de signer ce document », explique-t-il.

Le mouvement armé dénonce ce genre de pratique et attire l’attention de la communauté nationale et internationale sur ce genre de dialogue à sens unique, « qui risque de compromettre la nouvelle tenue d’une éventuelle rencontre des groupes politico-militaires signataires de l’APPR-RCA et le gouvernement », remarque l’UPC.

A titre de rappel, le procès-verbal du huis clos du 30 juillet dernier, devrait faciliter un certain nombre des points discordant entre le gouvernement et le leader de l’UPC, notamment les relations entre Ali Darassa et le mercenaire Moussa Assymei, l'alliance de son mouvement avec le 3R de Sidiki Abbas, le processus de désarmement de l’UPC, la déclaration de l’UPC relative aux réfugiés de la RDC et la sécurisation du processus électoral.

En contrepartie, le gouvernement de son côté s’engage à créer les conditions pour installer le leader de l’UPC à Bambari et de renforcer la communication et la consultation permanente avec ce dernier.

Vianney Ingasso

Centrafrique : les opérations du DDR se poursuivent dans le nord du pays

Centrafrique : Deux principaux groupes rebelles-Peulhs se coalisent pour des intérêts liés à la transhumance

Centrafrique : la MINUSCA qualifie de lâche, l’attaque des 3R contre le convoi FACA-MINUSCA dans le Nord-Ouest du pays

Centrafrique : Les combattants de FPRC à Ndélé acceptent le désarmement.