Une Campagne de dépistage volontaire du VIH lancée dans les lycées de Bangui

0

Le Lycée Professionnel Féminin (LPF) a accueilli vendredi 05 juin une campagne de dépistage volontaire du VIH. Cette activité, initiée par l’Association Nationale des Jeunes Femmes Actives pour la Solidarité (ANJFAS) avec l’appui de l’Unicef,  est saluée par les responsables de cet établissement ainsi que les élèves.


C’est autour du slogan « jeune fille, le test du dépistage est très important » que plusieurs élèves du LPF se sont fait dépister. Oula Esther, présidente des Paires Educateurs de cet établissement scolaire  s’est réjouit de sa participation. « C’est après la sensibilisation que nous avons menée dans le lycée que plusieurs jeunes filles se sont présentées. Nous allons continuer le travail pour que les autres se dépistent dans la semaine prochaine », a-t-elle fait savoir.

« Les filles sont très vulnérables au VIH, c’est pourquoi il est important de les sensibiliser et de les aider à connaitre leur sérologie. L’ANJFAS à travers l’Unicef doit nous accompagner dans cette tâche », a dit  Oula Esther.

Les bénéficiaires de cette sensibilisation ont salué cette activité et souhaitent voir régulièrement proliférer ce genre d’activité.

 « Notre établissement n’est constitué que de filles. Nous faisons de ces filles l’avenir du pays. C’est pourquoi, à travers cette activité, nous voulons les sensibiliser sur le danger du VIH et l’importance du dépistage volontaire», a déclaré Françoise Ngouzoumandji, Proviseure du LPF.

L’activité de la sensibilisation, couplée avec le dépistage volontaire s’inscrit dans le cadre du projet « mobilisation sociale autour de la prévention du VIH en situation d’urgence, le dépistage et la référence pour la prise en charge à l’endroit des femmes enceintes et aux enfants exposés au VIH », un projet  qui vise des jeunes hommes, des jeunes filles, des conducteurs de taxi-moto, des enfants de la rue mais aussi les personnes déplacées de Bangui.

Cette activité s’est poursuivie samedi 06 juin au Lycée des Martyrs. Deux autres lycées à savoir le Lycée Marie-Jeanne Caron et Barthélémy Boganda recevront prochainement cette sensibilisation couplée avec le dépistage volontaire.

Selon les enquêtes MICS4 de 2010, le milieu jeune est vulnérable au VIH et représente un taux de prévalence respectivement de 4,2% chez les  filles et 0,7% chez les garçons, dans un pays où l’épidémie du VIH est du type généralisé. La prévalence nationale est de 4.9% et ces données pourraient augmenter après toutes les périodes de conflit que le pays connait depuis 2012.

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation et Rédacteur en Chef du RJDH. Il est ressortissant du département des sciences de l'information et de la communication de l'Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012. Au RJDH, il a travaillé de 2014 à 2017 comme Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux avant d'être nommé Rédacteur en Chef le 18 Janvier 2018. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.