Sommet de la CEMAC à N’Djamena sur fonds de la libre circulation et d’installation de nouveaux membres de la Commission

0

BANGUI, 31 octobre 2017 (RJDH)—Un Sommet extraordinaire de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) s’ouvre ce 31 octobre à N’Djamena, capitale du Tchad.  Les questions de la Libre Circulation et la prise de fonction de nouveaux membres de la Commission sont à l’ordre du jour.


Le sommet extraordinaire de la CEMAC à N’Djamena se tient dans un contexte où tous les pays de la sous-région ont appliqué la décision relative à la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace communautaire.
Selon un communiqué de la cellule de communication de la CEMAC, cette rencontre sera axée sur la passation de service à la tête de la Commission de la CEMAC entre le président sortant, le Congolais Pierre Moussa, et l’entrant, le Gabonais Daniel Ona Ondo, la nomination des nouveaux dirigeants de certaines institutions de la communauté, le financement des institutions, le renforcement des acquis de l’intégration, avec le démantèlement des visas pour les ressortissants communautaires.

L’acte additionnel portant harmonisation de la durée des mandats des responsables des institutions, organes et institutions spécialisées de la CEMAC stipule en son 1er article que «le mandat de la Commission est de 5 ans non renouvelable».

La question de financement des institutions reste un défi majeur au sein de la Communauté. A l’ouverture des travaux de la session extraordinaire du conseil des ministres de l’Union économique de l’Afrique centrale (UEAC), ce 29 octobre,  le ministre tchadien de l’Economie et de la Planification du développement, Nguéto Tiraïna Yambaye a révélé que « les 6 Etats membres cumulent plus de 200 milliards FCFA d’arriérés de cotisations ».

Selon le ministre tchadien qui assure la présidence de UEAC, « le montant cumulé des arriérés de cotisations des six pays membres de la Communauté vis-à-vis de leur organisation, entre 2009 à ce jour, s’élève à plus 200 milliards FCFA (plus de 350 millions de dollars). ».

Le Sommet de ce jour est décisif et s’inscrit autour du thème ; «Intégration accélérée pour une CEMAC émergente». La présidence tournante de la CEMAC est assurée depuis le dernier sommet par président tchadien Idriss Déby.

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation. Il est ressortissant du département des sciences de l'information et de la communication de l'Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012. Au RJDH, il est Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux depuis avril 2014. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Commenter