Les habitants du 3ème arrondissement partagés sur leur participation aux opérations de recensement électoral

2

Les habitants du 3ème  arrondissement de la ville de Bangui sont partagés sur leur participation aux opérations du recensement électoral Certains se sont dits prêts à participer aux opérations tandis que d’autres sont retissants.

Ismailla habitant du 3ème arrondissement de Bangui que nous avons rencontré devant la mairie dudit arrondissement a souligné que le vote est le devoir d’un citoyen, « étant centrafricain, nous devons nous faire inscrire afin que notre voie compte, car c’est notre devoir ».

Mamadou Ousmane habitant le secteur se dit prêt pour le recensement électoral car c’est un moyen pour lui de sauver son pays.

Un avis partagé par Oumar vendeur d’articles tout proche de la mosquée Ali Babolo. Pour lui les élections sont un moyen de sortir définitivement de la crise. Ce dernier se dit favorable aux opérations du recensement électoral.

Pour un jeune homme du coté de Kokoro qui a requis l’anonymat, il est impossible pour lui de se faire inscrire car il est privé de sa liberté, « Nous ne sommes pas en sécurité car nous continuons d’enterrer nos morts temporairement dans nos concessions. Il fallait d’abord penser à cela et le retour de nos frères avant de commencer le recensement électoral ».

Même réaction du coté d’un habitant qui trouve le recensement trop tôt car les armes continuent de circuler, selon lui, dans le pays d’où nécessité de désarmer avant le recensement.

Soulignant que le lancement officiel du recensement électoral a été boycotté le vendredi dernier par certains jeunes du 3ème arrondissement de Bangui. Un acte rejeté par la majorité des habitants de ce secteur.

Partage.

L'auteur

2 commentaires

  1. Qui porte les armes? Qui menace? Qui empeche les inscriptions?…toujours les mêmes voyous: GAYE et TIDJANI !
    Il faut le dire et ne plus avoir peur de dénoncer ces criminels qui ne respectent rien….ni leurs frères musulmans, ni la paix et l’unité de la Centrafrique, ni la démocratie.
    A cause de leur comportement de mafieux et de criminels à PK 5, le processus d’inscription sur les listes électorales prend du retard. La violence en ville c’est eux. La criminalité c’est eux. La haine entre les communautés c’est eux ! L’attaque contre la Maison de la Radio à Bangui, c’est surement eux ! Les menaces contre la paix en #RCA c’est encore et toujours eux ! Haroun Gaye et TIDJANI méritent d’aller devant la CPI pour être jugés de leurs crimes.
    Pas de paix et de démocratie possible chez nous avec ces bandits sanguinaires et criminels venus d’ailleurs !

  2. JE suis aussi de KM5 et je suis daccord avec MAMADOU et ISMAILA il faut aller se recenser et continuer de lutter pour ke KM5 soit plus sur on le sait on le voit les fauteur de trouble ce sont toujours les memes GAYE et TIDJANI en tete ils veulent destabiliser le pays et ils menacent la paix ils disent nimporte quoi ils sont les marionettes de nouridine adam YENa assez on ne veut plus d’eux ici Stop a la mafia. Stop aux menace. Stop au crim. Stop a Haroun gaye et a Tidjani !!! et oui aux elections et au recensement

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.