Les forces internationales multiplient les patrouilles à Bria après la mort d’un gendarme

0

Après la mort d’un gendarme de 1ere classe  le 1er août 2015 à la brigade de la gendarmerie de la ville de Bria,  les éléments de la Minusca basés dans cette région ont multiplié leur patrouille. Interrogés certains habitants regrettent la mort de cet agent de sécurité et se félicitent du travail des forces onusiennes.

Les autorités de la Bria et la population apprécient la multiplication des patrouilles des forces de la Minusca dans la ville de Bria. Une autorité locale contactée par le RJDH se félicite des dispositions prises par ces forces, « des contingents Marocain et Zambien ont mis en place une stratégie des  patouilles dans la ville pour empêcher les bandits de grands chemins et protéger la population et les agents de l’Etat de la localité de la Haut-Kotto ».

Pour un habitant de la ville, « si la Minusca faisait des patrouilles pendant la nuit, ce gendarme ne serait pas tué ».

Selon les informations parvenues au RJDH, la Minusca a appréhendé et désarmé des  éléments de L’ UPC,  du général  Ali D’aras  qui sont dans la ville de Bria, le mercredi. A l’issue de cette opération, plusieurs armes de guerre  ont été récupérées.

Les autorités de la ville de Bria ont salué l’acte posé par la force de la Minusca. Au début de ce mois d’août, un élément de la gendarmerie a été tué par des personnes armées non identifiées alors qu’il était de service à la brigade de la gendarmerie territoriale.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.