Le CNLS en assemblée générale pour la validation du Cadre Stratégique National 2015-2020

0

Le Comité National de Lutte contre le Sida (CNLS) et ses partenaires sont depuis jeudi 14 janvier 2016 réunis en assemblée générale pour la validation du Cadre Stratégique National (CSN) 2015-2020 de lutte contre le Sida. Ses assises, présidées par le Premier Ministre en sa qualité du 1er vice-président du CNLS, se tiennent au Palais du Conseil National de Transition.

Pour Nestor Mamadou Nali, Coordonnateur du CNLS, ce cadre stratégique permettra d’intensifier la lutte contre le VIH/SIDA en Centrafrique « le présent plan stratégique vise à intensifier les actions de lutte contre le VIH et le Sida, en s’inscrivant dans la dynamique d’un monde sans Sida d’ici 2030, comme le souhaite ONUSIDA. Il a aussi été élaboré pour répondre aux défis de la situation nationale actuelle, sous-tendue par la crise militaro-politique et en s’alignant aux orientations internationales», a-t-il justifié.

Le coordonateur du CNLS a rappelé les priorités de ce plan en ces termes « un accent particulier sera mis sur la prévention des nouvelles infections à VIH, notamment parmi la population clé, moteur de l’épidémie, l’accès aux soins de santé de qualité des personnes vivant avec le VIH et la prévention de la transmission du VIH parent-enfant ».

Gilbert Gremalé, Coordonnateur du Réseau Centrafricains des Personnes Vivant avec le VIH (RECAPEV) a rappelé la situation des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) pendant la crise « la situation des personnes vivant avec le VIH/SIDA est extrêmement grave. Pendant la crise plusieurs sont décédées, blessées, déplacées », a-t-il indiqué.

Il a mis en relief la situation des PVVIH sous traitement, qui ont fui les hostilités pour trouver refuge dans la brousse sans médicaments « leur état de santé ne cesse de se dégrader. D’autres patients sous traitement ont trouvé la mort dans cette crise parce qu’il était impossible de leur fournir une assistance médicale », regrette Gilbert Gremalé.

Il interpelle les autorités et les partenaires sur la protection juridique des personnes vivant avec le VIH/SIDA « le gouvernement et les partenaires doivent déployer des efforts en mettant en place un environnement juridique protecteur pour les PVVIH et garantir leur prise en charge psychosociale et médicale. Je pense que la lutte contre cette maladie est encore un défi », a lancé Gilbert Gremalé.

Cette rencontre qui a pris fin ce vendredi 15 janvier, a réuni les membres du CNLS, du Conseil de la Coordination de la subvention du Fonds Mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme et les membres du Forum des Partenaires conduit par l’ONUSIDA.

Le document soumis à la validation a un  budget de 250.801.221 euro. Le CNLS a invité le gouvernement et les partenaires de tout faire pour couvrir ledit budget./

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation et Rédacteur en Chef du RJDH. Il est ressortissant du département des sciences de l'information et de la communication de l'Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012. Au RJDH, il a travaillé de 2014 à 2017 comme Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux avant d'être nommé Rédacteur en Chef le 18 Janvier 2018. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.