La ville de Paoua retrouve la stabilité après l’affrontement entre des groupes armés

0

La paix reprend progressivement dans la ville de Paoua suite aux affrontements entre les groupes politico-militaires dans la région. Les services administratifs se déroulent normalement et la population vaque librement à ses activités commerciales et champêtres. Un constat fait par le RJDH après avoir effectué une mission dans la localité.

La ville Paoua qui a connu des attaques perpétrées, commence à retrouver son ambiance datant après la visite des membres du gouvernement qui ont effectué un déplacement dans ladite localité et surtout par rapport au processus des élections groupées du 14 février 2016. Les activités commerciales, agricoles, et autres s’étendent peu à peu et les  communautés cohabitent ensemble.

A l’intérieur du marché de Paoua, on constate le vivre ensemble entre les communautés. Ali Issa devant sa boutique, explique que tout se passe bien à Paoua. « Avec les chrétiens et les musulmans de Paoua, nous sommes ensemble et nous mangeons dans les mêmes assiettes. Il n y a pas de problème entre la population de la ville », a t-il souligné.

En face de la gare routière de Paoua, quelques groupes d’individu réunissent autour des marmites de boissons et partagent des pots. Au centre-ville de Paoua c’est le calme. C’est à quelques kilomètres de ladite ville où la sécurité est incertaine, car des groupes armés détiennent encore des armes. C’est ce que confirment certains habitants.

« La ville de Paoua est calme mais c’est à 10 et 20 kilomètres  que la présence des hommes armés fait peur aux habitants. Ce qui entrave la libre circulation dans ces zones », a avancé un habitant.

Le sous-préfet de Paoua, Marc  Ouefio parle plutôt des malentendus entre ces groupes d’Anti-Balaka et celui de la Révolution Justice(RJ). « La ville de Paoua est une ville de model de cohésion sociale. C’est au mois de décembre dernier qu’il ya eu un moment de turbulence, un malentendu entre les fils de Paoua, et la situation s’est dissipée grâce à l’arrivée des membres du gouvernement  dans la localité »,  a expliqué le sous-préfet de Paoua.

Le 4 janvier 2016, un groupe d’hommes armés a attaqué des villages vers le Sud-est de Paoua dans l’Ouham-Pende. Du 17 au 18 janvier 2016, une mission gouvernementale composée des ministres de la défense, Joseph Bindoumi, de la Sécurité publique, Chrysostome Sambia et de la Réconciliation Florence Ndouba a été dépêchée dans la ville de Paoua dans l’objectif de s’enquérir de la situation sécuritaire dans la région.

Partage.

L'auteur

Judicaël Yongo est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (DSIC) à l’Université de Bangui. Titulaire d’une Licence en Journalisme, il est actuellement Journaliste-Reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits l’Homme à Bangui (RJDH).

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.