La Minusca s’insurge contre l’attaque des casques bleus par les Anti-Balaka

1

Sept casques bleus de la Minusca ont été attaqués le dimanche 18 octobre, par des Anti-Balaka à Boali, une ville située à 95 kilomètres de la ville de Bangui. « La MINUSCA condamne cet acte intolérable contre des casques bleus venus servir le peuple centrafricain et contribuer à la sortie de crise dans le pays », relève le communiqué de presse publié par le service de l’information de cette structure internationale.

« La MINUSCA rappelle aux assaillants que leur geste pourrait constituer un crime au regard des conventions internationales. Les auteurs de tels agissements doivent être identifiés, arrêtés et traduits devant les tribunaux selon la loi nationale ou internationale en vigueur », a souligné le communiqué.

Ces hommes armés ont par le même jour occasion détenu pendant deux heures la Vice-Présidente du Haut Conseil de Transition, Mme Léa Mboua née Koyassoum Doumta. La Minusca exprime également son indignation suite à cet acte.

Dans un autre communiqué publié le 17 octobre- La Minusca a  appelé tous les groupes armés à respecter les engagements pris dans l’Accord de Cessation des Hostilités de Brazzaville de Juillet 2014 et l’Accord DDR du Forum de Bangui de mai 2015.

Partage.

L'auteur

Virginie Bero, est journaliste de formation, ressortissante du département des sciences de l'information et de la communication de l'Université de Bangui, titulaire d'une licence professionnelle en journalisme obtenue en 2012. Au RJDH, elle est Journaliste Reporter Rédactrice en chef depuis janvier 2013. Elle est membre de l'Association des femmes professionnelles de la communication.

Un commentaire

  1. Kerebi Dieu merci Aristote le

    Votre commentaireLes armes ni un ganster ne peuvent plus resoudre le probleme de la RCA. Caissont ces hostilites et respectons l’accord de Libreville 2015 et les propositions FORUM a Bangui en 2016.Respectons les acteurs humanitaire qui oeuvre dans la Centrafrique afin de voler au secour des vulnerables.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.