La Minusca appelle les groupes armés au respect de la « zone sans arme » à Bambari

0

La Minusca met en garde les groupes armés non conventionnels qui continuent de commettre des exactions dans la ville. Elle appelle au respect de la «zone sans arme », instaurée lors de la visite de Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies, dans cette ville.

«Toute attaque, incident armé ou tentative de déployer des éléments armés dans la zone sans arme seront considérés comme une agression envers la population civile.  Et qu’en cas du non respect de cette zone sans arme, par les groupes armés, la mission prendra des mesures adéquates », a relève la Minusca lors de la conférence de presse hebdomadaire.

Selon les propos des intervenants, les casques bleus feront usage de force si nécessaire, « De plus, toute personne appréhendée dans cet espace, en possession d’armes, sera arrêtée par la Minusca et ne sera plus éligible au programme Désarmement, Démobilisation et Réintégration (DDR) ».

La question du rétablissement de la sécurité à Bambari a été abordée par le RJDH, lors d’un entretien ce 10 septembre avec le ministre conseiller  politique de la présidence, Anicet Guiyama Massogo. Ce dernier  a noté que le gouvernement est en train de tout faire, pour ramener la paix, la sécurité, et la cohésion sociale dans les villes de la RCA en générale et la ville de Bambari en particulier

Partage.

L'auteur

Annette Maélaine MALEBINGUI est journaliste et Juriste de Formation. Elle est ressortissante du département des sciences Juridiques et politiques de l'Université de Bangui, où elle a obtenu sa Maîtrise en Droit public, option relation internationale, promotion 2012. Au RJDH, elle est Journaliste Reporter et présentatrice du journal parlé depuis juin 2013. Elle est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.