La FAO favorise la participation des jeunes au processus de stabilisation et de réconciliation des communautés et à la promotion de la paix en RCA

0

Le projet Jeune/EZINGO, «Appui à la participation des jeunes dans le processus de stabilisation et de réconciliation des communautés et à la promotion de la paix », est un projet conjoint qui s’inscrit dans le cadre du programme conjoint des Nations-Unies en collaboration avec le gouvernement pour le renforcement de la résilience des adolescents et des jeunes en Centrafrique.

Jean Alexandre Scaglia et les autorités centrafricaines

Jean Alexandre Scaglia et les autorités centrafricaines

Financé en octobre 2017 par le fonds fiduciaire de partenaires multiples (MPTF)/ Fonds EZINGO des Nations-Unies, le projet vise à contribuer au développement de plus de 3000 adolescents et jeunes aux fins de les rendre capables et motivés et de les leur offrir l’àpportunité de participer au processus de sécurisation, de pacification et de reconstruction de leurs communautés. Il est mis en œuvre conjointement par la FAO, l’UNFPA, l’UNICEF et le PNUD pour $2 686 091 sur une période de 18 mois dans 10 localités du pays, à savoir : Bimbo, Boda, Yaloké, Bouar, Sibut, Dékoa, Kaga-Bandoro, Bambari et Bossangoa. Ce projet accorde une importance particulière à l’autonomisation des jeunes à travers l’agriculture eu égard aux potentialités dont regorge le pays.

L’autonomisation des jeunes Centrafricains par l’entrepreneuriat agricole 

La FAO s’est engagée, dans le cadre de ce projet, à offrir à 500 jeunes vulnérables des opportunités de microentreprises dans le secteur agricole. Ces jeunes, issus de Bangui, Bambari, Bossangoa et Bouar, sont, dans un premier temps, formés et sensibilisés sur les techniques de production et de gestion des cultures maraichères, du petit élevage tels ceux des poulets, de porcins et de caprins. Ils reçoivent ensuite des semences de qualité, des outils et des kits pour le petit élevage. La mise en place de ces activités génératrices de revenus agricoles permettra de mettre en valeur environ 13 hectares qui produiront près de 39 tonnes métriques de production maraichère, soit 300 kg de produits maraichers par bénéficiaire. Cela permettra à ces jeunes d’être autonomes, de subvenir à leurs besoins quotidiens et à ceux de leurs familles et ensuite de commercialiser le surplus afin de générer des revenus.

Réalisation des jeunes du projet Ezingo

Réalisation des jeunes du projet Ezingo

Grâce à l’approche dite de la Caisse de Résilience, les groupements de jeunes formés bénéficieront d’un accès au crédit et d’épargne de leurs revenus. Cette initiative d’épargne et de prêt permet aux membres des groupements d’investir dans leurs activités et d’entreprendre dans d’autres secteurs telle la transformation de leurs produits, tout en renforçant la mise en œuvre des bonnes pratiques. La Caisse de Résilience favorise également la création de liens sociaux entre les membres des groupements et le partage du savoir qui sont des éléments clés de l’inclusion sociale et donc de la résilience au niveau communautaire.

Dans un second temps, ces groupements de jeunes sont sensibilisés et formés sur les techniques de prévention, de résolution pacifique de conflits ainsi que sur la cohésion sociale. Le renforcement de leurs capacités sur ces différents aspects conduit à leur participation active dans le processus de réconciliation et de stabilisation de leurs communautés. Ces formations seront dispensées à travers l’approche des « Clubs Dimitra ». Il s’agit de personnes qui se réunissent régulièrement pour discuter des problèmes auxquels elles sont confrontées dans leur vie quotidienne aux fins de prendre des décisions et enfin de passer à l’action afin de les résoudre.

Le projet Jeune/EZINGO de la FAO constitue un moyen de réduction de la vulnérabilité des jeunes et de l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle à l’échelle des ménages et de la communauté. Il offre un espoir aux jeunes Centrafricains d’une possible autonomisation à long terme à travers l’entrepreneuriat agricole et contribue fortement à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable.

Mr Jean-Alexandre SCAGLIA,

Représentant de la FAO en République centrafricaine

JeanAlexandre.Scaglia@fao.org

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.