La Centrafrique dispose désormais d’une stratégie nationale de prévention de la radicalisation et l’extrémisme violent

0

BANGUI, 24 juillet 2018 (RJDH)—La Centrafrique dispose désormais d’une stratégie nationale de prévention de la radicalisation et l’extrémisme violent. Le document y relatif a été élaboré par des experts avant d’être remis hier 23 juillet au gouvernement à Bangui.

L’humanité connait la montée en puissance de l’extrémiste violent dont les conséquences font obstacles à la paix dans plusieurs pays à l’exemple de la République Centrafricaine qui traverse depuis 2012 une crise sans précédente, affectant plus de deux millions de personnes, ayant besoins d’aide humanitaire. C’est dans ce contexte que ce document national a été élaboré.

Cette stratégie, contenue dans un document de 25 pages comprend neuf (9) piliers, à savoir, le développement d’un système d’alerte précoce, la résilience communautaire, la justice et Etat de Droit, la protection de l’environnement, la communication, l’administration du territoire et gouvernance, la sécurité intérieure et extérieure, l’éducation ainsi que la coordination et intégration.

« la République Centrafricaine, par sa position géographique à cheval entre trois sous régions du continent Africain où sévit à certains endroits ce phénomène, n’est pas à l’abri.L’élaboration d’une stratégie nationale pour la République centrafricaine s’inscrit ainsi dans cette dynamique et tient compte des facteurs de risque spécifique auxquels le pays est exposé», a déclaré Mathew Ciowela, directeur-pays du programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD).

Le ministre Centrafricain de l’intérieur et de la sécurité publique, le Général de Brigade Henry Wanzet Linguissara, confirme la fragilité de la crise centrafricaine, « la crise centrafricaine n’est pas isolée car elle se déroule dans un contexte international marqué par des actes terroristes et de violences extrêmes », dit-il au lancement de cette stratégie.

Les Nations-Unies ont lancé en 2015 un plan de lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent. La Centrafrique emboite les pas trois ans après. Cette stratégie est lancée quelques jours après le lancement du plan national de lutte contre l’incitation à la haine et à la violence.

La stratégie nationale de prévention de la radicalisation et l’extrémisme violent est élaborée grâce à l’appui du PNUD en Centrafrique et du gouvernement japonais.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.