Guinée Équatoriale : Malabo réclame les présumés putschistes

0

BANGUI, 9 janvier 2017 (RJDH)–Fin décembre 2017, les forces de sécurité camerounaises ont arrêtés à Kyé-Ossi un commando de putschistes qui planifierait un coup d’Etat contre le Président Obiang Nguema de la Guinée Equatoriale. Malabo réclame leur extradition, autant que le Tchad pour le cerveau des commanditaires.  

Le tchadien Mahamat Kodo Bani, le cerveau des présumés putschistes a été arrêtés avec sa bande au Cameroun. Selon des indiscrétions, « les autorités guinéennes et tchadiennes réclament simultanément l’extradition de Mahamat Kodo Bani », mais le Cameroun n’a pas encore répondu aux doléances de ses voisins.

Dans un document qui circule sur les réseaux sociaux, il est mentionné les noms et les nationalités des personnes arrêtées. Sur cette liste, il y a des Centrafricains (05), des Tchadiens (18), des Camerounais (02) et des Equato-guinéens (01) parmi ces mercenaires.

La traque des putschistes :

Après l’arrestation de ces présumés putschistes, la Guinée Equatoriale a lancé une vaste opération pour les traquer. Pour les enquêtes, des dizaines de commerçants tchadiens ont été interpellés à Malabo. Ndjamena a immédiatement dépêché Mahamat Zene Cherif, son ministre des Affaires étrangères. « Suite à notre visite, le président équato-guinéen a donné des instructions fermes pour toutes les personnes innocentes arrêtées peut-être par débordement dans l’action d’enquête», a souligné Mahamat Zene Cherif. Ceux-ci ont été libérés.

A Kyé-Ossi, ville camerounaise à la frontière du Gabon et de la Guinée, le commerce n’a plus repris depuis plusieurs jours.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.