Foot : La Centrafrique décevante devant l’Algérie

0

Les Fauves de Bas – Oubangui bouclent l’année 2017 sur une fausse note devant les Fennecs. Yacine Brahimi et Slimani ont redonné le sourire aux algériens après leur chaotique campagne des éliminatoires de la Coupe du Monde.

Les algériens ont rempli leur feuille de route concernant leur match amical avec la République Centrafricaine. Les locaux ont remporté sur le score de 03 à 00 face à une équipe qui avait toutes les difficultés.

Dans ce match amical « utile », les deux équipes en construction ont entamé timidement la rencontre et les Fauves ont montré leurs limites à la 39e minute. Sur une ratée du gardien, Mahrez sert Brahimi qui ouvre le compteur algérien. Après la pause, les Fauves ont profité de la fébrilité des Fennecs pour inquiéter deux fois le portier algérien. Surpassant les défenseurs centrafricains et surtout un milieu de terrain inexistant, Brahimi fait un doublé (2-0 ; 70e mn) et met à l’abri ses coéquipiers. Puis d’un centre de Bounedjah, Slimani d’une reprise croisée inscrit le 3e but des Verts (3-0, 84e).

Cette défaite met en lumière les limites de la sélection centrafricaine qu’il faut rajeunir instantanément. Et comme beaucoup d’observateurs du foot centrafricain, Luciano Ray Djim, Manager Sportif et Recruteur à Visé (Belgique) et ancien capitaine des Fauves de Bas – Oubangui a fait une lecture de la prestation des centrafricains. « Fissure du bloc défensif sur chaque action tranchante » et aussi « rajeunir l’équipe et trouver une identité de jeu », a-t-il souhaité. Pour lui ce stage à Sétif est « positif » car il a permis aux Fauves de livrer « deux matches amicaux ».

Cependant, l’on s’interroge pourquoi le coach Raoul Savoy a préféré prendre des joueurs qui ne brillent même plus dans le championnat national au détriment de ceux qui ont une bonne note. Et, n’était-il pas l’opportunité de titulariser les nouveaux Fauves ? On espère que le staff technique centrafricain saura vite combler les lacunes avant le déplacement de Conakry en mars 2018 comptant pour les éliminatoires de la CAN 2019.

Partage.

L'auteur

Commenter