Etats-Unis d’Amérique : Encore un nouveau Prix pour Pascale Gaby Festival du Film Africain à Dallas

0

BANGUI, 05 Juillet 2018 (RJDH) — Rien ne résiste désormais à la réalisatrice Centrafricaine Pascale Gabriella Serra. En une semaine, elle a raflé deux prix dans deux festivals internationaux. La sublime Pascale Gaby a reçu hier, 4 juillet aux Etats-Unis d’Amérique, le prix du meilleur court documentaire au Festival du Film Africain à Dallas.   

Comme relevé dans notre dernière publication sur le 7e Art, les centrafricaines se distinguent dans cette discipline et continuent de démontrer aux yeux du monde leurs talents. C’est le cas de la réalisatrice Pascale Gabriella Serra dont le documentaire, Zone III continue d’émerveiller les jurys du 7e Art. Elle a remporté le prix du meilleur court documentaire au festival du Film Africain à Dallas.

Ce succès et pas le moindre, aussi cette récompense et reconnaissance sont une fierté pour la réalisatrice tout comme pour ses nombreux compatriotes. Sur son compte Facebook, est très émue de participer à ce festival au nom de ce pays. « Très heureuse d’avoir représenté la République Centrafricaine. Merci aux membres du jury, à toute l’équipe du festival, aux médias présents, à tous ceux qui nous soutiennent et à tous ceux qui nous ont fait confiance », a déclaré Pascale Gaby.

Cette « couronne » vient s’ajouter à tant d’autres obtenus par l’artiste qui ne cesse de donner une image positive à son pays la République Centrafricaine. Après « Bêafrîka » qui est un franc succès et a propulsé sans doute la Centrafricaine, c’est au tour de son documentaire Zone III qui rapporte la triste et dramatique condition de vie des réfugiés et des personnes déplacées à l’Aéroport Bangui dans M’Poko, le plus grand camp de personnes déplacées situé à Bangui, en République centrafricaine qui a été déjà démantelé.

Prochain rendez-vous de Pascale Gaby et Zone-III?

Après Dallas, Pascale Gaby et Zone-III seront le 5 et le 6 juillet au Kansas aux Etats-Unis d’Amérique. Ensuite, le 7 juillet à Florence (Italie) et le 11 juillet à Zanzibar (Tanzanie), puis en août à Toulouse (France) et en septembre à Cologne en Allemagne. Une projection de ce documentaire est aussi prévue à Bangui (Centrafrique).

Le Festival du film africain (TAFF) :

Le Festival du film africain (TAFF) est une organisation à but non lucratif dédiée aux films africains et servant de plate-forme pour les références éducatives à la culture africaine. En raison de contraintes financières, de nombreux cinéastes africains ne sont pas en mesure de présenter leurs films dans des villes autres que celle où ils résident. TAFF est une première opportunité pour plusieurs cinéastes du monde entier, dont les films sont sélectionnés pour le festival. Une partie des recettes du festival sert à financer les cinéastes moins privilégiés qui aspirent à faire des films liés à l’Afrique. Le premier festival avait lieu en juillet 2016.

Le Festival a vu le jour pour donner au cinéaste indépendant africain une plate-forme pour rivaliser sur le marché mondial avec les cinéastes établis. Les films africains et leurs créateurs ont une scène mondiale supplémentaire, élargissant le marché de ces films, et créant des opportunités de réseautage pour les praticiens chevronnés et aspirants à se soucier des idées et forger des relations de travail.

La mission du TAFF est de célébrer la culture africaine à travers des films; aborder les questions sociales, économiques, ethniques, politiques, religieuses et de santé qui touchent le continent; et offrir une plate-forme égale aux cinéastes africains indépendants pour présenter et diffuser leur travail à l’échelle mondiale.

Nanti de ce prix qui vient garnir sa riche vitrine et qui honore la République Centrafrique, dans l’espoir que l’artiste soit aussi honorée par une reconnaissance nationale à la hauteur de la visibilité qu’elle donne à notre Centrafrique.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.