Des jeunes se mobilisent pour la paix, cohésion sociale et la réconciliation à Kaga-Bandoro

0

Les  jeunes du mouvement Jeunesse Evangélique Africain (JEA) de l’Eglise Baptiste de la ville de Kaga-Bandoro ont organisé une activité qu’ils ont placé sous le signe de la paix, cohésion sociale et de la réconciliation. C’est le secteur à majorité musulmane qui a accueilli cette activité.

 « Depuis trois ans, la ville de Kaga-Bandoro a été le théâtre des conflits armés. Ce qui fragilisé toutes  les activités religieuses et autres activités de la jeunesse. C’est pourquoi cette année, nous avons dit plus jamais ça. Nous voulons revivre ensemble avec nos frères de la communauté musulman  », a dit Basile Biango chef de troupe et président du comité  de pilotage de cette manifestation.

Des sketchs et des messages sur la paix, la cohésion sociale, la réconciliation et les danses ont marqué cette journée. « À la fin nous avons mangé avec nos frère jeunes de la communauté musulmane, chose que depuis un certain temps nous n’avons pas fait. C’est vraiment merveilleux »,  a apprécié Annita Maleyombo.

« Nous sommes très contents de voir nos frères de la JEA dans notre secteur. Les sketchs et les divers chants qu’ils ont entonnés touchent la réalité de ce que nous avons vécu à Kaga-Bandoro. Je prie le bon Dieu pour que la paix revienne dans le pays et plus particulièrement à Kaga-Bandoro pour que nous puissions vaquer librement à nos activités », a souhaité Souleman Issa, un jeune de la communauté musulmane qui se dit satisfait de cette activité.

Le mouvement Jeunesse Evangélique Africain (JEA) est un mouvement des jeunes chrétiens qui s’engage à former les jeunes dans tous les domaines. C’est pour la première fois que la JEA de la ville de Kaga-Bandoro a organisé ce genre d’activité dans la ville.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.