Centrafrique : Vers l’implication des médias dans la protection de la mission médicale

0

BANGUI 24 Mai (RJDH)… Des professionnels des médias seront désormais impliqués dans la protection de la mission médicale. Ceci après une formation organisée à leur adresse par le Comité International de la Croix Rouge (CICR) sur l’importance de la mission médicale ainsi que l’utilisation des emblèmes d’humanité, le 23 Mai dernier à Bangui.

Créé en 1863, le CICR est à l’origine des conventions de Genève et du mouvement international de la Croix Rouge et du Croissant Rouge, dont il coordonne les activités internationales dans les conflits armés et les autres situations de violence. Cette formation intervient dans un contexte où la crise militaro-politique que traverse la République Centrafricaine a impacté négativement sur la mission médicale dans le pays d’où nécessité d’implication des médias en vue d’une sensibilisation de masse.

« Nous avons organisé cette journée de formation pour parler d’un sujet d’une grande importance par les temps qui courent, qui est celui de la mission médicale et de son respect. Des événements moins récents dans la ville de Bangui ont montré que cette problématique en RCA est une problématique vraiment sérieuse et il était important d’aller vers les chevaliers de la presse pour pouvoir sensibiliser la population à travers les médias afin que celle-ci puisse connaitre l’impératif de cette mission », a expliqué Jean François Sangsue, chef de délégation du CICR en Centrafrique.

Le chef de délégation encourage les hommes des médias vers une réelle implication dans la mission médicale, «durant cette formation, après vérification de ma compréhension auprès de chacun des participants, j’ai compris que la mission médicale et son respect était au-dessus de toutes considérations quelle soient politiques, religieuses, régionales ou bien encore culturelles. Et c’était de toute évidence un sujet sur lequel les médias dans leur ensemble, leur diversité, leur coloration particulière pouvaient faire en sorte que ceux qui sont dans le besoin d’assistance puisse en avoir», a ajouté Jean-François Sangsue.

Quant aux participants venus des différents médias, un engagement est pris après avoir demandé une collaboration étroite avec le CICR, «nous remercions le CICR pour cette formation qui a pu éclairer nos idées sur la mission médicale dont nous méconnaissons certains aspects. Nous nous impliquerons davantage dans la protection de cette mission. D’ailleurs c’est ce que certains d’entre nous faisaient déjà. Seulement nous souhaitons un renforcement de notre collaboration » ont ils témoigné.

Cette formation vient seconder une première réalisée avec les notables des arrondissements vulnérables de Bangui. Une autre est prévue au courant du mois avec les parlementaires avec le même objectif.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.