Centrafrique : Vers l’élaboration de la stratégie nationale de bonne gouvernance

0

BANGUI, 5 Décembre 2017(RJDH)—Les Hauts commissaires à la bonne gouvernance réfléchissent sur la stratégie nationale de bonne gouvernance. Cette réflexion a connu la participation du consultant international Vincent Kavegue dans un atelier à Bangui. Une initiative soutenue par HD center.

Huit (8) mois après la mise en place de la haute autorité à la bonne gouvernance, le chantier de cette institution est si vaste. Pour y arriver, cette institution projette se doter d’une stratégie nationale de gouvernance qui se veut inclusive et participative. L’élaboration dont les premiers pas sont lancés aujourd’hui intervient dans un contexte où tout le monde s’accorde de ce que la mauvaise gouvernance est à l’origine des multiples crises militaro politique du pays.

Peter Nsengkeng représentant du HD center a soutenu que la bonne gouvernance est un moyen de confiance des citoyens à travers leur administration « à travers la bonne gouvernance, les ressources du pays seront certes partagées de manière équitable et l’inclusion de toutes les couches de la population dans les politiques publiques sera réalisée. La bonne gouvernance est un indicateur qui renforce la confiance entre les citoyens et les administrations, mais aussi  important, elle crée des espèces de dialogue où les citoyens et leurs dirigeants peuvent résoudre leurs différends dans le calme et le respect mutuel » a soutenu le représentant pays du HD.

Cette rencontre est l’occasion d’appropriation des grands principes de bonne gouvernance « durant quatre jours les hauts commissaires seront outillés sur la méthodologie d’identification et de la coordination des indicateurs de bonne gouvernance objectivement vérifiable à travers les sous thèmes qui constituent le socle de l’atelier » a expliqué Eugène Démba, président de la Haute Autorité à la bonne gouvernance.

Plusieurs secteurs sont concernés par la bonne gouvernance entre autres les mines, les forets etc. cette session qui s’ouvre est d’une importance capitale pour l’histoire de cette institution et a connu la participation de la ministre chargé du secrétariat général du gouvernement en charge des Institutions.

Partage.

L'auteur

Commenter