Centrafrique : La variole de Singe « Monkey-Pox » découverte à Mbaïki

0

MBAIKI, 17 Avril 2017 (RJDH)—La maladie à virus Monkey-Pox, autrement dit Variole de Singe a été découverte à Mbaïki, dans la Lobaye au sud du pays, ce 15 avril 2017. Un cas a été confirmé par le district sanitaire de la ville, après examens à l’Institut Pasteur de Bangui.

Selon les informations du RJDH confirmées par Dr Honoré Yangana, chef de district sanitaire de Mbaïki, c’est le 12 avril qu’un cas de Monkey-Pox a été enregistré. « Vu les signes que présentaient le patient, nous avons suspecté le virus de Monkey-Pox. Nous avons fait le prélèvement pour envoyer à l’Institut Pasteur de Bangui, et le résultat est revenu positif », a-t-il confié au RJDH avant de préciser que c’est sur un enfant que cette maladie a été découverte.

Dr Honoré Yangana présente les modes de contamination de cette maladie en ces termes, « Le virus atteint l’homme par contact direct à un singe ou écureuil. Il se transmet par contact et les excréments et secrétions vaginales », a-t-il dit.

Pour le moment, aucune disposition de prévention et de riposte n’a encore été prise dans la ville et dans la préfecture de la Lobaye.

La variole du singe « Monkey-pox » a été déclarée comme épidémie le 22 septembre 2016 au village Dalakere, Réou 4 et 5 dans la Sous-préfecture de Mingala dans la Basse-Kotto dont 19 cas ont  été enregistrés. Le foyer de cette épidémie se trouve dans le Mbomou. La fin de cette épidémie a été déclarée le 4 janvier 2017.

Le ministère de la santé ne s’est pas encore prononcé sur cette nouvelle découverte, cette fois-ci dans la Lobaye. ce 4 avril, le ministère de la santé avait déclaré l’épidémie de la rougeole dans la Lobaye.

Partage.

L'auteur

Commenter