Ursula Mueller, N°2 d’OCHA en visite en Centrafrique pour un prochain plaidoyer en faveur du pays

0

BANGUI, 19 Février 2018(RJDH) — Ursula Mueller sous-secrétaire générale aux affaires humanitaires et coordonnatrice adjointe des secours d’urgence est depuis hier en Centrafrique. Cette visite de quatre (4) jours consiste à mener des discussions avec des acteurs afin de toucher du doigt les conséquences de la crise humanitaire, et faire un plaidoyer pour un appui de la communauté internationale à la réponse humanitaire en Centrafrique.

La visite de Ursula Mueller en Centrafrique intervient dans un contexte où le nombre des déplacés a presque doublé en une année passant de 402 200 en janvier 2017 à 693 932, selon les données de la coordination humanitaire de fin de janvier 2018.

Pour Ursula Mueller, cette visite est une occasion pour elle de toucher du doigt la situation humanitaire du pays, «ma visite me permettra de discuter des questions de protection et d’accès humanitaire  vu la situation qui prévaut actuellement à Paoua qui m’interpelle aussi d’où le but de ma visite dans cette partie du pays pour voir la réalité», explique-t-elle.

«Ces réalités me permettront de faire un fort plaidoyer pour un soutien accru de la communauté internationale à la réponse humanitaire en Centrafrique. Les Nations-Unies sont prêtes à assister les Centrafricains à travers les moyens financiers pour une assistance humanitaire vitale », a réitéré Ursula Mueller.

Le ministre de la Santé, Pierre Somsé, qui l’a accueilli à l’aéroport internationale Bangui-M’poko salue cette visite qui est un plus pour le pays, «cette visite est une occasion pour elle de connaitre la réalité du pays et nous savons tous que les Nations-Unies nous aident beaucoup. Donc ca sera un plus pour un fort plaidoyer en faveur de la Centrafrique», a déclaré le membre du gouvernement.

Les Nations-Unies et leurs partenaires ont lancé un plan de réponse humanitaire de 515, 6 millions pour une assistance vitale à 1,9 millions de Centrafricains.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.