Centrafrique : Une fille soupçonnée d’être déflorée est tuée à Bouar par pendaison

0

BOUAR, 1er juillet 2018 (RJDH)–Adoptée par son oncle maternel, la défunte a été soupçonnée par la femme de son oncle maternel d’être déflorée. Furieuse, cette dernière a fait appel aux jeunes de la localité de l’aider à extorquer l’aveu de la jeune fille. La jeune fille a été passée à tabac avant d’être pendue par ces jeunes ce 1er juillet à Bouar à l’ouest du pays.

Des informations reçues des sources locales ont indiqué au RJDH que la fille n’a pas perdu sa virginité comme le prétend la femme à son oncle maternel qui avait fait appel aux jeunes de l’avoir torturé pour lui extorquer son aveu. Devant la constance des arguments de la fille, la femme de son oncle convaincue du fait qu’elle a perdu sa virginité avait fait appel aux jeunes du quartier pour la torturer jusqu’à ce que mort s’en suive.

Cette situation a suscité beaucoup d’émou dans la communauté de Bouar et a fait aussitôt fait réagir les autorités administratives et locales de la Nana-Mambéré et plus particulièrement de Bouar qui ont exigé à ce que lumière soit faite sur cette affaire surtout que l’oncle maternel de la défunte est un policier donc auxiliaire de justice.

Le chef du quartier joint par le RJDH a parlé d’un acte insupportable et se remet à la justice en tant que partie civile surtout que la fille est orpheline. « Nous ne pouvons pas tolérer cette méchanceté exacerbée qui entraine la mort. Comme vous le voyez, les autorités ont été touchées et disent à l’unissons que la justice se fasse », a indiqué au RJDH un des notables de cette localité.

Les obsèques de la défunte se sont déroulés ce début d’après-midi alors que les jeunes ayant participé à la torture cherchent par tous les moyens d’échapper à la justice.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.