Centrafrique : Une fille de 6 ans torturée à mort par sa tutrice à Baboua

0

BABOUA, 19 Novembre 2017(RJDH)—Une fillette de 6 ans a été violentée et torturée par sa tutrice âgée de quarante-cinq ans(45) à Baboua. L’acte s’est produit ce vendredi 18 Novembre 2017. La victime est placée sous soins intensifs à l’hôpital de la localité et la tutrice aux arrêts à la police.

Des sources proches de la famille indiquent que la victime est adoptée par sa tente maternelle après le décès de sa mère. Les sévices corporels qu’elle a subis interviennent après avoir dit la vérité à son père adoptif qu’il l’interrogeait sur ce qui s’est passé à son absence. Les violences sont mineurs sont enregistrés dans un contexte où les organisations des droits enfants notent une montée d’acte de violation de droit des enfants dans le pays.

Des sources indépendantes confirment les faits et expliquent l’intervention de la police « c’était aux environs de 9heures que nous avons commencé à écouter le cri de l’enfant, quelques minutes après sa mère adoptive est sortie pour se rendre au marché. Mais le cri et des pleures ne font qu’augmenter. Nous avons automatiquement alerté la police qui s’est rendue sur les lieux. C’était vraiment inhumains ce que la femme-là a fait à la petite », a déploré un voisin joint par le RJDH.

La police confirme la mise en arrêt de la femme présumée coupable « nous sommes saisis de ce cas et nous avons dépêché une unité sur les lieux qui a cassé les battons de la maison pour récupérer l’enfant. Sur le corps on peut noter des entailles et sa mère adoptive lui a administré du piment aux yeux et sur les plais. C’est ainsi que nous avons ordonné son arrestation. Elle a reconnu les faits et dit ne pas comprendre comment elle a agi ainsi » a décrit le commissaire police de Baboua Honora Didil a indiqué.

La violation des  droits de l’enfant est un délit prévu et puni par les textes en vigueur. Le pays a ratifié la charte relative aux droits des enfants.

Partage.

L'auteur

Commenter