Centrafrique : Un élément auto-défense du Km5 condamné aux travaux forcés à perpétuité par la Cour

0

BANGUI, 19 Décembre 2018(RJDH) —Un des chefs d’autodéfense du Km5 dans le 3ème arrondissement de Bangui Youssouf Mahamat Ousmane, allias You est condamné à des peines des travaux forcés à perpétuité. La décision est rendue ce lundi 17 décembre, par le président de Cour criminelle de Bangui.

Le chef d’autodéfense Youssouf Mahamat Ousmane est condamné pour coups et blessures ayant entrainé la mort d’un jeune homme de 16 ans au quartier Plateau, commune de Bimbo 2. L’acte a eu lieu le 12 novembre 2017, alors que la victime, élève en classe de seconde se rendait au carrefour de Koudoukou dans le 3ème arrondissement de Bangui pour ses courses.

Ces faits selon le ministère public dans son réquisitoire méritent une peine des travaux forcés à perpétuité, « Youssouf Mahamat Ousmane, est le chef des malfrats. Il a tué un enfant qui a succombé de ses blessures après s’être poignardé. Il doit être puni selon l’article 53, 54 58 du code pénal centrafricain », a requis Eric Didier Tambo, du parquet général.

La Cour dans sa décision, a suivi la ligne du ministère public, et a déclaré coupable Youssouf aux travaux à perpétuité, « Youssouf Mahamat Ousmane est déclaré coupable pour association des malfaiteurs, auteur des coups et blessures occasionnant la mort. La Cour le condamne à des peines de travaux forcés à perpétuité. Les frais des dossiers sont à la charge du condamné », ainsi prononcée la Cour.

Le condamné Youssouf Mahamat Ousmane selon la Cour, est l’auteur d’assassinat d’un jeune élevé âgé de 16 ans et a grièvement blessé Gervais Agou conducteur du taxi moto. Il a été arrêté le 12 décembre 2017 pour les faits qui lui sont reprochés.

Partage.

L'auteur

Auguste Bati-Kalamet est journaliste-reporter au Réseau de Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH), après avoir travaillé à la Radio ESCA. Certifié en gestion des radios communautaires, il a effectué plusieurs missions de reportage à l’intérieur du pays. Il est producteur des magazines sur les droits humains.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.