Centrafrique : Un déploiement des FACA à Bocaranga empêché par les 3R au nord du pays

1

BOCARANGA, le 06 Décembre 2018 (RJDH)—Le déploiement des Forces Armées Centrafricaines (FACA) à destination de Bocaranga au nord du pays a été empêché ce mardi 04 décembre par des éléments des 3R, un mouvement rebelle ayant pour leader Sidiki. Selon des sources locales, ces FACA ont rebroussé chemin après les instructions du commandement de Bangui.

Selon les informations recueillies par le RJDH, ces éléments des FACA ont été applaudis à leur arrivée par la population de Bocaranga. «C’est au moment de leur installation que les éléments des 3R à bord de quatre véhicules lourdement armés ont pris position dans la ville, interdisant l’installation des FACA» témoigne un habitant joint au téléphone par le RJDH.

Une source bien introduite à Bocaranga parle d’un échec des pourparlers entamés par les autorités locales et les responsables des FACA déployées.  « Effectivement, les rebelles ont mis en difficulté l’installation des FACA dans la ville, malgré les discussions des responsables des FACA, des autorités locales avec les rebelles. Ces discussions n’ont pas abouti à un bon résultat. Le chef rebelle Sidiki a fait savoir lors de la discussion que les FACA n’ont pas le droit de s’installer dans leur zone de juridiction », a fait savoir une autorité locale.

Ces groupes rebelles, selon elle, ont « empêché la libre circulation des éleveurs, des commerçants et ils imposent des taxes aux éleveurs et aux commerçants. Ils s’opposent à la restauration de l’autorité de l’Etat dans ces régions occupées par leurs éléments », ajoute-elle.

Une source du ministère de la Défense contactée par le RJDH confirme l’information et parle d’une réunion en cours sur avec les autorités en charge de la défense.

Partage.

L'auteur

Auguste Bati-Kalamet est journaliste-reporter au Réseau de Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH), après avoir travaillé à la Radio ESCA. Certifié en gestion des radios communautaires, il a effectué plusieurs missions de reportage à l’intérieur du pays. Il est producteur des magazines sur les droits humains.

Un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.