Centrafrique : Un braqueur de Kaga-Bandoro condamné à 20 ans de travaux forcés

0

BANGUI, 05 Décembre 2018 (RJDH) — L’effectif des condamnés par la 2ème session criminelle croît, avec la condamnation de Rodrigue Ngaté à 20 ans de travaux forcés ce mardi 4 décembre à Bangui. Il subira cette peine suite à l’assassinat d’un conducteur de taxi moto à Kaga-Bandoro au nord du pays.

Le condamné avait 16 ans lorsqu’il a intégré l’association des malfrats à Kaga Bandoro, chef-lieu de la Nana Gribizi, au nord du pays. Le 28 janvier 2016, la victime Djamaldine Issene, conducteur de taxi moto de cette localité a été tuée par ces malfrats à environ 3 kilomètres de la ville dans le but de s’emparer de sa moto.

La Minusca informée a ouvert une enquête qui lui a permis d’arrêter le suspect Rodrigue Ngaté le 4 avril 2018. Il s’évade de la prison à Kaga Bandoro pour regagner la capitale Bangui où il a été livré par sa belle-mère. Le 4 avril 2018, après une deuxième enquête, il a été arrêté à Bangui. Il est condamné le 4 décembre 2018 à 20 ans de travaux forcés par la Cour criminelle.

Le président de la session criminelle, le magistrat Pamphile Oradimo, prononce le verdict en ces termes : « la Cour a réduit la peine à 20 ans de travaux forcés  au lieu  de la peine à perpétuité demandée par le ministère public représenté le Procureur Général Ghislain Gresénguet ».

La défense du condamné représentée par Maître Samuel Dangassa se dit satisfait du verdict infligé à son client, «toutes les charges ne peuvent pas être retenues contre mon client. 20 ans de travaux forcés valent mieux que les travaux forcés à perpétuité demandés par le ministère public», relève l’Avocat.

L’assassinat de Djamaline Issene a eu lieu le 28 janvier 2016 à Kaga-Bandoro. Cette deuxième session criminelle de l’année se poursuit avec d’autres dossiers.

Partage.

L'auteur

Auguste Bati-Kalamet est journaliste-reporter au Réseau de Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH), après avoir travaillé à la Radio ESCA. Certifié en gestion des radios communautaires, il a effectué plusieurs missions de reportage à l’intérieur du pays. Il est producteur des magazines sur les droits humains.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.