Centrafrique : Trois membres du Conseil de Sécurité exigent de la Russie des garanties avant la dotation des Faca en armes

0

BANGUI, 14 décembre 2017 (RJDH)—La demande de la Russie de doter la République Centrafricaine en arme, est toujours sous la procédure de silence.  De sources concordantes, trois membres permanents ont exigé des garanties avant toute autorisation.

La demande de la Russie de procurer des armes aux deux bataillons des Faca (1300 hommes), formés par l’opération européenne EUTM, est toujours sous la procédure de silence aux Nations Unies. Cette information-RJDH a été confirmée par le ministre centrafricain des Affaires Etrangères, Charles Armel Doubane, joint au milieu de l’après-midi.

De sources diplomatiques, la France, les Etats-Unis et le Royaume Uni ont exigé des garanties avant d’accorder une exemption à l’embargo sur les armes qui frappe la RCA depuis 2013.

Des cadres du ministère centrafricain des Affaires Étrangères parlent d’informations supplémentaires demandées par ces trois Etats qui, selon une source proche du cabinet, « ne sont pas opposés à cette dotation. Si ces informations sont données, et bien, la décision de la livraison devrait être immédiate exécutoire ».

Les informations RJDH indiquent que la demande est maintenue sous la procédure de silence jusqu’à 21 h des Etats-Unis soit 4 heures de Bangui. La Russie devrait entre temps apporter les réponses aux questions soulevées par ces trois Etats.

De sources diplomatiques, il y a forte probabilité que cette demande de dotation en arme aboutisse, « je pense que cette fois-ci le conseil va ordonner que les Faca formés soient dotés en armes, il n’ya pas ‘inquiétude en cela », précise une de ces sources.

Pour l’instant, Bangui retient son souffle comme cela était le cas le 10 janvier 2014 lorsque le pays attendait la démission de Michel Djotodia depuis le Tchad. Si cette demande est acceptée, la Russie va fournir   900 pistolets Makarov, 5.200 fusils d’assaut AKM, 140 armes de précision, 840 fusils mitrailleurs Kalachnikov, 270 lance-roquettes RPGs et 20 armes anti-aériennes. Le pays donateur devra aussi entrainer les 1300 soldats à l’utilisation de ces armes.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.