Centrafrique : Trois impétrants soutiennent leur mémoire de Master 2

0

BANGUI,3 Décembre 2018 (RJDH) — 15,50/ 20 est la note obtenue ce lundi 3 décembre à l’Université de Bangui par un des impétrants qui a soutenu son rapport sur la recherche en Droits de l’Homme et Gouvernance Démocratique.

Le thème que l’impétrant a choisi s’intitule, «l’Union Européenne et la protection des Droits de l’Homme en Afrique Centrale, cas de la RCA ». Après avoir défendu sa thèse, Evariste Parfait Baïdi Zabo, a obtenu la note de 15,50/20 récompensant son travail. Cette note lui confère l’accès aux études supérieures en doctorat, « je suis satisfait de cette note. J’ai mon Master2 en chercheur des Droits de l’Homme et la Gouvernance démocratique. Cette note que  j’ai obtenue après trois ans de préparation me permet de poursuivre des études supérieures en doctorat »jubile le lauréat.

Selon lui, «l’appui de l’Union Européenne dans la protection des Droits de l’Homme en Centrafrique est d’une valeur inestimable notamment dans les secteurs éducation à travers la construction des écoles, dans la construction des hôpitaux, et aussi la mise en place du fonds Békou », précise Evariste Parfait Baïdi Zabo.

Quant au président du comité d’organisation de la soutenance, Junior Ouangam, il se dit satisfait de «l’endurance des impétrants malgré les difficultés financières rencontrées lors des préparatifs. Trois soutenances sont programmées ce lundi 3 décembre. Après celle des Droits de l’Homme que nous venons de vivre, suivra  celle des droits communautaires OHADA », a-t-il ajouté.

Cette session inaugurale de la soutenance de Master 2 couronne l’année académique 2017-2018.

Partage.

L'auteur

Auguste Bati-Kalamet est journaliste-reporter au Réseau de Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH), après avoir travaillé à la Radio ESCA. Certifié en gestion des radios communautaires, il a effectué plusieurs missions de reportage à l’intérieur du pays. Il est producteur des magazines sur les droits humains.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.