Centrafrique : Thierry Georges Vackat mis en liberté provisoire et Alfred Yekatom Romboth placé sous mandat de dépôt

1

BANGUI, le 15 Novembre 2018(RJDH) —-Le Député de Mongoumba Thierry Georges Vackat est mis en liberté provisoire par la justice et placé sous contrôle judiciaire tandis qu’Alfred Yekatom Romboth, Député de Mbaïki 2 est placé sous mandat de dépôt. C’est la décision de la justice et confirmée par le Procureur de la République, Laurent Lengande.

La décision de la mise en liberté provisoire et sous contrôle judiciaire de l’Honorable Thierry Georges Vackat, député de Mongoumba et d’Alfred Yekatom Romboh placé sous mandat de dépôt par le doyen des juges d’instruction intervient après leur arrestation le 29 octobre dernier date de l’élection du nouveau président de l’Assemblée nationale après la* destitution de l’ancien président de l’Assemblée Nationale, Abdou Karim Meckassoua.

Selon une source proche du Parquet de Bangui, cette décision fait suite aux enquêtes menées par la Section des Recherches et d’Investigations (SRI) sur ces deux représentants de la nation, «l’enquête a été bouclée par la Police Judiciaire et le Procureur a imprimé des qualifications et a décidé d’une information judiciaire. Et donc les deux ont été présentés au doyen des juges d’instruction qui a décidé de placer sous mandat de dépôt Romboh et de l’autre côté, il a remis en liberté provisoire Vackat» a confié Laurent Lengande Procureur de la République.

Malgré cette décision, le Procureur de la République ajoute à propos de la poursuite de l’information judiciaire, «l’enquête suit son cours puisque la procédure n’est pas encore bouclée ils doivent répondre souvent au doyen des juges d’instruction pour la continuation de la procédure » a-t-il ajouté.

Le 29 octobre dernier à l’hémicycle de l’Assemblée Nationale, les deux députés de la nation, respectivement Thierry Georges Vackat et Alfred Yekatom Romboth, ont été arrêtés par les forces de l’ordre selon le Parquet général de Bangui « pour actes criminels ».

Partage.

L'auteur

Judicaël Yongo est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (DSIC) à l’Université de Bangui. Titulaire d’une Licence en Journalisme, il est actuellement Journaliste-Reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits l’Homme à Bangui (RJDH).

Un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.