Centrafrique : Tendance à la baisse des cas suspects de choléra

0

BANGUI, 09 septembre 2016 (RJDH) — Les structures de lutte contre le choléra ont observé une régression du nombre de cas suspects de l’épidémie et encouragent les mesures préventives. 

L’épidémie de choléra marque les pas, c’est ce qui ressort du rapport des organes qui combattent cette maladie pour le bien être de la population : Neuf (09) nouveaux cas suspects sont enregistrés contre vingt (20) il y a deux semaines.

La baisse du nombre de cas suspects de choléra est enregistrée alors que depuis deux semaines, aucun cas de décès n’est noté par les structures de prise en charge de cette épidémie.

Selon le Rapport de Situation d’Urgence N°13 du Ministère de la Santé et ses partenaires, 249 cas ont été notifiés depuis le début de l’épidémie jusqu’à la date du 5 septembre 2016, dont 128 enfants de moins de 15 ans. Dix-neuf (19) décès ont été enregistrés dont 8 enfants de moins de 15 ans, et le dernier décès remonte au 15 août 2016. « De manière générale, la tendance évolutive du nombre de cas continue à décroître après le pic de la semaine 33 qui a atteint 85 cas. Les zones affectées restent les mêmes, notamment les Régions Sanitaires N°1, 4 et 7 », fait observer le Rapport.

La commune de Bimbo a enregistré 11 cas suspects et Damara 85 cas. En ce qui concerne Bangui, 93 cas ont été enregistrés à Galabadja dans le 8e arrondissement, tandis que 23 cas au 2e arrondissement. 3 cas sont notés au 6e arrondissement et 13 cas suspects au 7e arrondissement. Les sites des déplacés du 1er, 3e, 4e, 5e et 8e arrondissement de Bangui ont enregistré au totale 21 cas suspects de la maladie.

Dans ce document, l’OMS et l’UNICEF encouragent les acteurs de lutte contre cette pandémie à intensifier la sensibilisation sur les mesures d’hygiène et d’assainissement et à lutter contre la stigmatisation des malades du choléra et de leur entourage immédiat.  Laquelle stigmatisation  qui prend de plus en plus de l’ampleur au sein de la communauté.

L’épidémie de choléra a été déclarée en Centrafrique le 10 août 2016, après celle qui a touché la capitale en septembre 2011.

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation. Il est ressortissant du département des sciences de l’information et de la communication de l’Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012.
Au RJDH, il est Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux depuis avril 2014. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Commenter