Centrafrique : Le taux de réussite partiel au baccalauréat 2017 reste de 12,70 %

0

BANGUI, 11 aout 2017—-(RJDH) –Les résultats du baccalauréat 2017 rendus publics  ce  jour indiquent 12,7% de réussite. Ce pourcentage est pondéré sur base du nombre total des candidats ayant concouru pour l’année académique 2016/2017, soit 16.180 écoliers.

En prenant en compte le nombre des candidats des zones en conflit, soit 1.813 écoliers, qui n’ont pas passé les épreuves à savoir Bria ,Bangassou, Mobaye ,kembe ,Alindao , Zémio et Rafai, le nombre total  des candidats enregistrés est de 17.993.

Les résultats du Baccalauréat, édition 2016 – 2017, continuent de faire couler l’encre et la salive. Le Directeur des examens et concours en parle à travers le micro du RJDH. « Ces résultats reflètent le niveau de nos enfants. L’année académique 2016/2017 n’a pas connu de perturbation, le déroulement des programmes scolaires a évolué normalement et nous a permis d’évacuer nos programmes mis en place par le département de l’éducation national.   Les épreuves ont commencé par les examens de fondamentale1, concours d’entrée en 6ème, BEPC, CAP, et aujourd’hui nous terminant avec le  baccalauréat. Je suis satisfait de ces résultats quand bien même on n’aurait pas organisé les examens dans certaines zones pour raisons  d’insécurité», a confirmé Ruffin Modeste Bissawele.

Le Directeur d’examens et concours a exhorté et encouragé les candidats malheureux de cette édition à ne pas tomber dans le défaitisme « Pour ceux qui n’ont pas eu la chance cette année d’avoir le baccalauréat  qu’ils se disent  que ce n’est pas la fin du monde, qu’ils se mettent au travail et qu’ils ne ménagent aucun effort pour regarder la vie avec un œil positif. Car, dans la vie, il n’est pas dit que tout le monde doit être admis au même moment.  Quant à nous parents, il faut qu’ils prennent en charge de deux mains l’éducation des enfants en ce qui concernent leurs études. Pour s’attendre à une bonne récolte, il faut  de bons grains. Nous devrions encadre nos enfants, faire leur suivi parce que cela va du développement de notre pays ».

La BAC édition 2016-2017 est une interpellation en direction des parents afin de prendre au sérieux les études de leurs enfants.

Partage.

L'auteur

Commenter