Centrafrique : Suspicion de méningite à Paoua.

0

Bangui, 02 février 2017(RJDH)— Des cas de méningite à pneumocoque ont été signalés ces derniers temps dans les sous-préfectures de Paoua et de Bossangoa. Information confirmée au RJDH  par OCHA à travers son aperçu humanitaire  du 24 au 30 janvier 2017.

Selon ce document humanitaire dont RJDH a eu copie, c’est depuis le mois de Novembre 2016 que les humanitaires observent cette recrudescente des cas de méningite à pneumocoque dans les sous-préfectures de Paoua et Bossangoa au nord de la République Centrafricaine.

Ces sources indiquent que la méningite a déjà fait des victimes. Elles rapportent qu’« au 22 janvier dernier, 207 cas ont été enregistrés parmi lesquels 19 décès. Face à cela, un système de surveillance au cas par cas a été mis en place après une investigation menée à Paoua le 5 janvier dernier ».

Les acteurs humanitaires ont mis en place un dispositif de riposte pour y faire face.  « Les protocoles de traitement ont été élaborés et diffusés et les kits de diagnostic ont été pré- positionnés dans les principales structures de santé de la ceinture méningitique (Paoua, Bossangoa, Kaga-Bandoro, Ndélé) », peut-on lire dans le document.

Les responsables du district sanitaire de Paoua n’ont pas été joignables mais le Dr Eucher Dieudonné Yazipo, contacté par le RJDH a confirmé cette information.

Pour ce dernier, c’est depuis  fin décembre 2016 que l’on note cette flambée des cas de méningite à Paoua et Bossangoa, « une équipe de nos techniciens a effectué une mission d’investigation dans la zone, mais ces cas enregistrés ne présentent pas des germes qui ravagent », a-t- il expliqué.

Comme prévention,  le ministère de la santé se prépare en ce moment à faire une campagne élargie de vaccination contre la méningite qui concernera la tranche d’âge de 1 à 29 ans d’ici la fin de ce mois dans la ceinture méningitique (Paoua, Bossangoa, Kaga-Bandoro, Berberati Ndélé)

Partage.

L'auteur

Commenter