Centrafrique sur le net : L’insécurité et la présence russe dominent l’actualité

0

BANGUI, 17 avril 2018 (RJDH)—La Centrafrique attire l’attention de la presse étrangère suite aux nouvelles violences survenues dans le pays. Mais la culture aussi fait la Une des médias en ligne.

Sécurité : 

« Centrafrique: le PK5 entre peur et méfiance », titre RFI.
Après l’opération de désarmement du Km 5 afin de mettre fin aux exactions des groupes armés, les populations de ce quartier de Bangui vivent dans « un climat de méfiance et de peur », a noté RFI. Selon le journal, « les commerçants qui appelaient depuis des semaines la Minusca à intervenir pour arrêter Force et désarmer ses hommes craignent aujourd’hui les représailles du chef de gang », a indiqué RFI.

Toujours sur la République Centrafricaine, Jeune Afrique en ligne évoque les soldats russes qui composent la garde rapprochée du Président Touadéra. Le journal panafricain a indiqué qu’une quarantaine d’éléments des forces spéciales russes ont été affectés à la garde rapprochée du président Faustin Archange Touadéra ». Ils constituent la « première ceinture de sécurité du Président ». Un conseiller du président qui a requis l’anonymat se dit « conscient des choses qui se manigancent contre lui depuis l’accord militaire avec la Russie » et pense que « des occidentaux sont capables d’organiser la chute de Touadéra ».

Cet article de Jeune Afrique est repris par plusieurs quotidiens en ligne et suscite des commentaires sur les réseaux sociaux.

Et l’arrestation d’un casque bleu gabonais de la Minusca en tenue civile en possession des minutions d’arme de guerre à l’entrée du Km 5 est très commentée à Libreville. A propos, gabonreview.com a considéré que « les Gabonais seraient désormais mal vus à Bangui ». www.gaboneco.com quant à lui a indiqué que  l’adjudant Hugues Roland Mandoukou « sera rapatrié au Gabon ».

Toujours en sécurité, l’institut Gallup a établi un indice de sécurité personnelle dans cent trente-cinq pays, dont trente-sept africains. Selon l’Index de Gallup 2017 rapporté par http://www.adiac-congo.com, 23% des centrafricains déclarent être régulièrement l’objet d’agressions durant 2017.

Art et Culture :

France24, RFI, actu.fr et d’autres journaux français consacrent une page à Teddy Kossoko, le centrafricain qui veut valoriser l’Afrique par les jeux vidéo. Ainsi, après Kissoro Tribal Game, qui a été un succès, il  a le projet de créer le premier studio de jeux vidéo dédié au continent dénommé « Masseka game studios », a rapporté France24.

« Je veux créer pleins de contenus innovants basés sur les histoires africaines. Le continent africain, c’est 54 pays qui sont très mal connus : je veux apporter cette culture aux jeux vidéo », a déclaré l’entrepreneur centrafricain à actu.fr.

Voilà quelques informations qui circulent sur l’Internet au nom de la Centrafrique.

L’actualité en ligne sur la RCA est préparer par Fleury Venance Agou et Vivien Aristide Ngalangou pour la Fréquence RJDH. 100.5 FM

Partage.

L'auteur

Commenter