Centrafrique sur le Net : les internautes face à l’assassinat des journalistes russes

0

BANGUI, 03 Aout 2018 (RJDH) — L’assassinat des trois journalistes russes continue d’être analysé et commenté par la presse en ligne.

A propos, ouest-france.fr titre : « les trois journalistes russes abattus par des « ravisseurs enturbannés ». Ce propos a été tenu par le gouvernement centrafricain.

Suite à cet assassinat odieux, « la justice centrafricaine, les autorités fédérales russes et la mission de l’ONU en Centrafrique (Minusca) ont lancé une enquête sur les circonstances des décès du reporter de guerre Orkhan Djemal, du documentariste Alexandre Rastorgouïev et du caméraman Kirill Radtchenko », précise le site. « Le patron des trois journalistes tués promet de retrouver les meurtriers », a souligné le quotidien en ligne.

Sur les mobiles de leur présence en Centrafrique, rtbf.be précise  que « Trois journalistes tués en Centrafrique enquêtaient sur le groupe paramilitaire russe Wagner ».

rtbf.be signale que Wagner est un groupe paramilitaire Wagner « qui a des intérêts dans le conflit syrien »

Puis, france24.com rappelle que Reporters Sans frontière a réclamé une enquête. « Selon les informations obtenues par RSF, les trois journalistes se trouvaient sur le territoire centrafricain depuis quelques jours pour enquêter sur la présence et le rôle de mercenaires appartenant à Wagner, une société militaire privée russe également connue pour ses activités en Syrie », a indiqué l’ONG. actu.orange.fr  aussi commenté et publié le communiqué de RSF.

En Russie, un hommage a été rendu à ces journalistes, informe tdg.ch. «  Des fleurs sont déposées devant la Maison centrale des journalistes russes à Moscou », lit-on sur le site du journal.

Aussi, en Centrafrique, ce crime a été condamné par la Minusca nous rapporte pagesafrik.info. L’Association des Bloggeurs Centrafricains a aussi déploré la mort des trois professionnels de médias. Leur communiqué est consultable sur lavoixdelacentrafrique.

Et, inosmi.ru jette une pavée dans la marre en s’interrogeant en ces termes : « le meurtre de trois journalistes russes est un jeu de la France? »

En Education-Formation, radiondekeluka.org s’est rapproché de Mathieu Leclerc, formateur à l’Ecole Nationale d’Administration de Paris qui a déclaré « que les besoins sont immenses en terme de formation et de compétence ». 200 cadres et agents de l’Etat sont appelés à être formés à la demande du Chef de l’Etat Faustin Archange Touadéra à l’ENAM.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.