Centrafrique sur le Net : La sécurité et la justice à la Une des médias en ligne

0

BANGUI, 12 Mai 2018 (RJDH)—Les questions sécuritaires ont fait la Une des médias en ligne de ce 12 Mai 2018 mais aussi l’enquête sur la mort de l’aide de camp de l’Ambassadeur du Soudan à Bangui le 4 Mai.

Sécurité :

information.tv5monde.com rend compte de la nuit de Bangui. Selon la chaine française, « quand la nuit tombe sur Bangui, les barrages de fortune se dressent ». Dans son reportage, tv5monde.com rapporte que le Pk5 est en état de siège, « L’impossibilité de circuler étouffe également l’activité commerciale de PK5, souvent décrit comme le poumon économique de la ville ».

A propos des atteintes à la liberté de circulation et du blocus que souligne information.tv5monde.com, cette situation préoccupe aussi les ONG humanitaires dans le pays. Sur ce, voaafrique.com titre dans sa publication que les ONG tirent « la sonnette d’alarme » sur la situation à Bangui. Le journal note que divers barrages de jeunes et de milices, ainsi que les points de contrôle des forces de sécurité centrafricaines, se sont multipliés ces dix derniers jours, limitant la libre circulation des véhicules, y compris de ceux des humanitaires.

Et, selon l’Agence de Presse Française (AFP) reprise par maliactu.net, une centaine de Congolaises ont été interpellées par des hommes armés à Bangui aux alentours de Km5.

Ces femmes (commerçantes ou prostituées) sont conduites au quartier 92 Logements, lit-on dans la publication.

Politique :

french.china.org.cn annonce que des juges soudanais attendus à Bangui suite au meurtre d’un diplomate de leur pays. A propos de cette bavure inédite sur un diplomate soudanais, acap.cf nous rapporte qu’une délégation centrafricaine conduite par le Premier ministre Simplice-Mathieu Sarandji était au Soudan pour les condoléances à leur voisin.

pressafrik.com revient sur les motifs de la libération de l’opposant politique, Joseph Bendounga arrêté brièvement par la police. Le journal en ligne relate que c’est le ministre de la Sécurité publique Henri Wanzet Linguissara qui aurait ordonné au Commissaire de police du port Amont de le libérer immédiatement sans aucune charge pénale contre lui.

Mémoire :

Les centrafricains ont commémoré pour la 3e fois ce 11 mai la Journée Nationale des victimes des différentes crises dans leur pays dont le thème pour cette année est « La vérité et la justice pour toutes les victimes en Centrafrique ». radiondekeluka.org rapporte les points clés de la déclaration de la Ministre des affaires sociales, Virginie Mbaïkoua, et de Mr Hervé Severin Lidamon, président exécutif de l’association des victimes des événements de 2013-2014.

Bonne lecture et on se dit à la prochaine. /Fréquence RJDH 100.5 FM

Partage.

L'auteur

Commenter