Centrafrique sur le Net : La presse revient sur le message de paix du Pape François

0

BANGUI, 7 mai 2018 (RJDH)–Le regain de violences depuis le début du mois de mai 2018 a interpellé le Pape François. Son message a été repris par plusieurs médias en ligne.

Le chef de l’Eglise Catholique a « demandé de prier pour la République centrafricaine, après une semaine de tensions meurtrières », rapporte la-croix.com. Le message du Pape est aussi rapporté par lefigaro.fr.

Sur ces violences, afriquemidi.com rapporte aussi  rapporté un affrontement au Camp des Castors, aux quartiers Yakité et Sara entre les bandes armées du Km5 et les Forces de Sécurité Intérieure « faisant au moins quatre blessés, a appris l’AFP auprès de témoins et de Médecins Sans Frontières (MSF). Information relayée par maliactu.net qui parle «d’au moins deux personnes tuées et dix blessées, selon des sources hospitalières », dans des échanges de tirs dimanche à Bangui, rapportant la dépêche de l’AFP.

Après les journaux français et Jeune Afrique qui ont publié sur la présence russe en Centrafrique, c’est autour fr.sputniknews.com, un média poche de Moscou de leur répondre en titrant : « Quand la présence russe en Centrafrique agace la France ». Le quotidien souligne que « le rapprochement Bangui-Moscou, suscite inquiétude et agitation dans les milieux politiques, diplomatiques et médiatiques occidentaux ». fr.stniknews ajoute que « la Centrafrique, longtemps considérée comme partie intégrante du «pré-carré» de l’Élysée, semble de plus en plus en route pour prendre en main son destin sans demander l’avis de l’ancienne métropole coloniale ».

Le journal pro russe fait un jugement de la Françafrique.

En page culture, les Perroquets de Bangui étaient les invités de fr.masa.ci. Au cours de leur interview, les humoristes centrafricains ont souligné que «seuls les mots peuvent prêcher la paix en Afrique»./Fréquence RJDH 100.5 FM

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.