Centrafrique sur le Net : La Mission de l’EUTM-RCA prolongée, la presse commente

0

BANGUI, 1er aout 2018 (RJDH)–La Mission militaire de formation de l’Union Européenne en République Centrafricaine (EUTM-RCA) est prolongée jusqu’en 2018. Cela est à la une de certaines presses qui commettent l’actualité centrafricaine.

A propos,  ouest-france.fr rapporte qu’ « au terme de son premier mandat de deux ans, l’EUTM a conseillé, formé et entraîné plus de 3 000 soldats, hommes et femmes des Forces Armées Centrafricaines ».

« Centrafrique: l’UE élargit sa mission de formation militaire », titre lefigaro.fr.

Le mandat de la mission a été aussi modifié pour qu’elle puisse donner des conseils stratégiques non seulement au ministère de la Défense, au personnel militaire et aux forces armées, mais aussi au cabinet du président, et qu’elle puisse conseiller sur la coopération entre civils et militaires, y compris au ministère de l’Intérieur et de la gendarmerie », ajoute voaafrique.com.
Et dans sa dépêche reprise par fr.sputniknews.com, l’Agence France Presse annonce au conditionnel que « trois Russes avec des cartes de presse auraient été assassinés en Centrafrique ».
Concernant l’Economie, pagesafrik.info fait la synthèse du rapport du Fonds Monétaire International sur la République Centrafricaine.
Dans sa publication, le journal indique que « la croissance est estimée à 4,3 % en 2017, soutenue par une activité robuste dans les secteurs forestier, minier, BTP et commerce. Le déficit budgétaire a été contenu malgré la contreperformance des recettes ».
En Société, la décision du Président Touadera d’éponger les arriérés de salaire de 2003 est rapportée par rfi.fr.
Le site français se penche sur cette décision en recueillant l’avis des fonctionnaires et des autorités centrafricaines sur l’effectivité de cette décision.
Puis, sudouest.fr indique que « les six familles originaires d’Afrique subsaharienne, arrivées fin mars à la cité Clairvivre, vont rejoindre des logements dans le département ». Parmi ces réfugiés figurent des centrafricains.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.