Centrafrique sur le Net : Des questions économiques commentées par la presse en ligne

0

BANGUI, 12 Juillet 2018 (RJDH)–La Banque Mondiale a accordé 13 milliards à la République Centrafricaine pour  son système éducatif. L’information est commentée par certaines presses en ligne.

apanews.net indique que cet accord a été signé mercredi à Bangui par le ministre de l’Economie, Félix Moloua, et le représentant de la Banque mondiale en Centrafrique, Robert Bou Jaoude.

Toujours en Economie, adiac-congo.com rapporte que le gouvernement veut optimiser les recettes fiscales. Cela est relatif avec le taux de croissance de 5% en 208 établi par le Fonds monétaire international (FMI).
En Sécurité, l’assassinat d’un clergé à Bambari continue d’interpeller la presse. À cet effet,  eglise.catholique.fr s’interroge à qui profite les violences contre l’Église en République Centrafricaine ?

En réponse à cette interrogation, le journal rappelle les déclarations de Mgr Nestor Désiré Nongo-Aziagbia, vice-président des évêques de Centrafrique, qui notait qu’ « il s’agit clairement d’un assassinat ciblé envers ceux qui dénoncent les groupes armés ».

Dans cette publication de du site eglise.catholique.fr, on peut lire la lettre de Monseigneur Georges Pontier, Archevêque de Marseille et Président de la Conférence des évêques de France (CEF) à Mgr Bertrand-Guy-Richard Appora Ngalanibe, évêque de Bambari (RCA).

Puis sur la Politique, mondafrique.com commente la nomination du nouvel ambassadeur de la France en RCA. Il s’agit D’ « Eric Gérard, ancien commandant du GIGN, actuellement consul général de France à Alger, où il est réputé avoir imposé une politique restrictive d’attribution de visas, vient d’être nommé ambassadeur de France en République centrafricaine ».

En Société, french.china.org.cn revient sur la célébration de la Journée Mondiale de la Population en Centrafrique. Le journal rapporte les propos du ministre centrafricain de la Santé et de la Population, Pierre Somsé qui a déclaré qu’ « un tiers de la mortalité maternelle est lié aux complications des avortements, un taux nettement supérieur à celui des pays d’Afrique sub-saharienne qui est de 8% en moyenne ».

Dans sa conclusion, le site chinois indique que la RCA est confronté à un fort taux de mortalité maternelle faute de planification. Puis, le même journal revient sur la demande du syndicat GSTC qui réclame à l’Etat une augmentation de 40% des salaires de la fonction publique.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.